•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diminution des déchets de 15 % dans Rimouski-Neigette

Le site d'enfouissement des déchets à Rimouski.

Le site d'enfouissement des déchets à Rimouski pourra être utilisé plus longtemps grâce à la diminution de la quantité de déchets générés par la population.

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

Édith Drouin

Le taux d’enfouissement des déchets a diminué de 15 % entre 2013 et 2018 dans la MRC de Rimouski-Neigette. La diminution est telle que la durée de vie prévue du site d’enfouissement situé à Rimouski s’est allongée d’au moins 15 ans.

La MRC atteint ainsi son objectif qui était de réduire les déchets de 10 % pour 2020, malgré une augmentation de la population dans la région. Le taux d’enfouissement est passé de 655 kg par habitant à 559 kg par habitant.

Lors d'une visite du site d'enfouissement de la MRC avec une dizaine d'élus, la chef de la division environnement pour la Ville de Rimouski, Claire Lafrance, a indiqué que la Ville projetait d'utiliser le site d’enfouissement, situé sur le chemin Victor-Gauvin, jusqu’en 2080 et même plus longtemps, si la quantité de déchets continue à diminuer.

Des montagnes de matières organiques. certaines se situent sous une structure avec toit, d'autres sont à l'extérieur. Une machine est aussi en train de retourner le compost.

Une partie du site d'enfouissement de la MRC est utilisée pour recevoir les matières organiques et les transformer en compost.

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

Entre 2013 et 2018, la quantité de matière recyclable a aussi baissé de 8 %. Le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, attribue surtout cette baisse aux changements d’habitude des consommateurs.

On pourrait penser que c’est une mauvaise nouvelle le fait que le recyclage a diminué. Mais non, moi je pense que le message passe, il y a moins de gens qui sont abonnés aux journaux, il y a moins de gens qui utilisent des produits suremballés.

Francis St-Pierre, préfet de la MRC de Rimouski-Neigette

La MRC compte malgré tout faire des efforts supplémentaires pour s’assurer que les matières recyclables ne se retrouvent pas au site d’enfouissement.

Pendant ce temps, la MRC parle d’un « achalandage record » à l’écocentre en 2018. Plus de 5000 tonnes de matière comme des électroménagers, de la peinture et même des sièges d’auto d’enfants, ont été recyclés.

À titre de comparaison, la quantité amassée se trouvait plus près des 4000 tonnes en 2013.

Des électroménagers à l'écocentre.

Des matières comme les électroménagers, les matériaux de construction, les matelas, les sièges d'auto d'enfants et les résidus domestiques dangereux sont récupérés par l'écocentre.

Photo : Radio-Canada / Édith Drouin

Pour ce qui est du compostage, les municipalités de Saint-Eugène, de Trinité-des-Monts, d'Esprit-Saint et de Saint-Marcellin ont joint le mouvement et ont commencé à collecter les matières organiques en janvier dernier.

Les quantités de matières collectées ont augmenté de 3413 tonnes à 4715 tonnes, à Rimouski, entre 2014 et 2018. Les quantités collectées dans les municipalités environnantes sont quant à elles demeurées relativement stables.

Bas-Saint-Laurent

Matières résiduelles