•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gel des tarifs d'OC Transpo prolongé jusqu'à l'ouverture du train léger

Des personnes se préparent à rentrer à l'intérieur d'un autobus d'OC Transpo.

Les tarifs d'OC Transpo ne diminueront pas malgré les délais pour l'entrée en vigueur du train léger.

Photo : Radio-Canada / Danny Globerman

CBC

Le conseil municipal d'Ottawa a décidé, à l'issue d'un débat animé, mercredi, que les tarifs d'OC Transpo demeureront inchangés jusqu'à l'ouverture du nouveau réseau de transport sur rail.

Il était prévu que les tarifs augmentent pour la première fois en un an le 1er juillet , mais ils resteront aux prix actuels jusqu'au premier jour du mois suivant l'ouverture de la ligne de la Confédération.

La conseillère du quartier Gloucester-Southgate, Diane Deans, avait même proposé de réduire les tarifs pour les clients frustrés, mais ses collègues ont convenu que des prix plus abordables ne rendraient pas le service plus fiable.

Considérant le report de l'entrée en service de l'O-Train pour une quatrième fois, Mme Deans soutient qu'il est temps de réduire les tarifs en raison du service réduit.

Je ne sais pas combien de temps nous pouvons nous attendre à ce que nos clients restent avec nous si nous ne leur montrons pas un peu de respect , a-t-elle déclaré, craignant une diminution de l'achalandage d'OC Transpo si l'attente du train léger se prolonge.

La situation actuelle force certains usagers des transports en commun à se tourner vers les applications commerciales de transport — comme Uber — et les taxis ou à se présenter en retard au travail, selon Mme Deans.

Le maire Jim Watson a critiqué le plan de la conseillère du quartier Gloucester-Southgate, le qualifiant de vague.

Nous n’avons pas été élus pour simplement secouer un arbre d’argent et trouver des fonds à chaque réunion du conseil , a-t-il affirmé.

Un service meilleur, pas moins cher

Les conseillers ont également pris en compte l'opinion des avocats de la Ville, qui ont fait valoir qu'il serait peu probable qu'un tribunal oblige le groupe de transport Rideau (GTR) à assumer le coût de la réduction des tarifs, tel que proposé par Mme Deans.

Une réduction tarifaire de 30 % pour la seconde moitié de l'année coûterait à la Municipalité environ 29 millions de dollars en perte de revenus.

Par ailleurs, la conseillère du quartier Gloucester-Nepean-Sud, Carol Anne Meehan, estime que la Ville doit améliorer d'ici septembre les services offerts aux cyclistes qui se déplacent en autobus.

Soyons sérieux et montrons-leur un peu d'amour en nous assurant que nous avons un système d'autobus qui fonctionne réellement , a-t-elle suggéré. Nous sommes la capitale du Canada et ces retards doivent cesser, c'est honteux .

Le gel des tarifs approuvé mercredi devrait coûter environ 300 000 $ par mois à OC Transpo. Rappelons qu'il n’y a pas de nouvelle date à laquelle le GTR doit terminer la ligne de la Confédération.

Ottawa-Gatineau

Transport en commun