•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un meilleur accès réclamé pour la mobilité à Gaspé

Tous les commerces de la rue de la Reine, la rue principale, ne sont pas aussi accessibles que le Brise-Bise. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Deux citoyennes, qui vivent avec un handicap, exigent un meilleur accès aux commerces de Gaspé pour les personnes à mobilité réduite.

Sylvie Bernard et Jenny Francoeur demandent aussi que la Ville soit plus sévère à l'endroit de ceux qui occupent des espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées ou à mobilité réduite sans y avoir droit.

Depuis trois semaines, elles ont recueilli plus de 1200 signatures sur leur pétition.

Des marches d'escalier en ciment devant une portePlusieurs commerces de Gaspé ne sont pas accessibles en fauteuil roulant. Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Les deux femmes souhaitent que davantage de commerçants privés assurent un meilleur accès au fauteuil roulant, comme c'est le cas dans les bâtiments gouvernementaux, et que les rampes aménagées respectent les normes, qu'elles soient plus sécuritaires et moins abruptes.

Une galerie en bois à laquelle on a ajouté à une extrémité un accès en bois trop pentu.Exemple d'aménagement qui rend difficile l'accès à un endroit pour une personne en fauteuil roulant ou en marchette Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Elles souhaitent aussi une meilleure surveillance de la Sûreté du Québec et de la Ville à l'endroit de ceux qui occupent un stationnement réservé, sans vignette.

Sylvie Bernard souhaiterait que la Ville se préoccupe de l’accessibilité. Pas seulement pour les personnes handicapées, les personnes âgées, les personnes en marchette, en canne, en fauteuil roulant ont le droit d’aller magasiner, de sortir de leur salon et dire : "aujourd’hui, je vais à cet endroit et je ne vire pas de bord".

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, fait valoir que l'accès pour les personnes à mobilité réduite a été amélioré au cours des dernières années. Selon le maire, le manque d'espace sur le trottoir de la rue de la Reine rend impensable l'aménagement d'accès permanent devant tous les commerces.

De plus, il rappelle que la Ville ne peut pas, légalement, obliger les commerces à aménager une rampe d'accès.

Une affiche dans la vitrine d'un commerce qui indique qu'une rampe d'accès est disponible sur demande.Certains commerces de Gaspé, comme celui-ci, affichent qu'ils ont des accès pour les personnes à mobilité réduite. Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Daniel Côté se dit ouvert à imposer une amende plus salée aux automobilistes contrevenants aux règles de stationnement.

Les amendes actuellement imposées par la Ville de Gaspé à un conducteur qui stationne sa voiture dans un espace réservé aux personnes handicapées sont de 30 $ en plus des frais, soit le même montant pour une personne qui omet de payer sa place de stationnement.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Mobilisation citoyenne