•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Construire dans le Grand Sudbury coûtera moins cher dès le mois de juillet

Des travailleurs sur un chantier de construction.

Les redevances d'aménagement seront réduites de moitié pour certains types de bâtiments à compter du 1er juillet.

Photo : iStock / lamontak590623

Radio-Canada

Après des mois de consultations et de débats, le conseil municipal du Grand Sudbury a voté mardi soir en faveur de la réduction de moitié des redevances d’aménagement pour les bâtiments à vocation industrielle, commerciale ou institutionnelle, ainsi que pour certains types d’édifices résidentiels.

Alors que le règlement municipal sur les redevances d’aménagement actuel arrive bientôt à échéance, les élus devaient se pencher sur une nouvelle version qui entrera en vigueur le 1er juillet.

En soutenant la baisse des frais imposés aux constructeurs d’édifices industriels et commerciaux, les élus espèrent attirer davantage d’entrepreneurs dans la ville du nickel.

Les redevances d’aménagement sont des frais imposés par la municipalité pour l’expansion de services municipaux, tels que le transport public et les réseaux d’égouts, à de nouveaux espaces résidentiels ou industriels.

Il est temps d’encourager les investissements et la croissance économique dans notre communauté. Les redevances d’aménagement sont un signal fort à la communauté des investisseurs que nous voulons faire croître notre ville , indique le maire Brian Bigger.

Travailler avec des individus qui veulent construire dans notre communauté permettra de créer des emplois et d’aller de l’avant au cours des prochaines décennies.

Brian Bigger, maire du Grand Sudbury

Le conseil municipal avait aussi évalué la possibilité de réduire les redevances d’aménagement pour tous les types d’édifices résidentiels, mais en fin de compte, seuls les bâtiments comportant plus de quatre unités d’habitation bénéficieront de la mesure.

Le conseiller Mike Jakubo estime que les emplois que généreront les nouveaux bâtiments industriels engendreront à leur tour une hausse de la demande d’unités d’habitation.

Comme conseil, on a pris une approche de développement économique et choisi d’abord de développer le développement industriel , explique-t-il.

Il y a plusieurs études qui ont été faites, surtout pour ce qui est des redevances d’aménagement pour les résidences, qui prouvent qu’une simple réduction des redevances n’engendre pas de hausse du nombre de nouvelles résidences construites.

Mike Jakubo, conseiller municipal du Grand Sudbury

Plusieurs villes nord-ontariennes, dont Thunder Bay, Sault-Sainte-Marie et North Bay, n’imposent pas de redevances d’aménagement.

Nord de l'Ontario

Politique municipale