•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de cannabis et plus de policiers au festival de musique country de Cavendish

Des festivaliers.
Le festival de musique de Cavendish Beach, à l'Île-du-Prince-Édouard. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

À l’Île-du-Prince-Édouard, le festival de musique de Cavendish Beach, qui se décrit comme le plus important festival en plein air de musique country en Atlantique, attend plus de 60 000 personnes du 5 au 7 juillet prochain, pour sa première édition depuis la légalisation du cannabis au Canada.

Le comité organisateur du festival promet d’être strict cette année au sujet de la consommation de marijuana à des fins récréatives sur le site de l’événement.

Seul le cannabis à des fins médicales sera autorisé, dit-on. Les festivaliers devront avoir leur ordonnance et leur cannabis dans leur emballage d’origine.

On ne laisse pas entrer l’alcool, alors on ne laissera pas entrer de cannabis , dit Jeff Squires, le président de White Cap Entertainment, l’entreprise qui produit le Cavendish Beach Music Festival.

Foule au Cavendish Beach Music Festival.Le Cavendish Beach Music Festival en 2018. Photo : Radio-Canada / CBC / John Robertson

Par ailleurs, la Gendarmerie royale du Canada sera présente 24 heures sur 24 sur le site et autour de celui-ci. Auparavant, les patrouilles étaient interrompues de 4 h à 11 h.

Les appels continuaient d'entrer après les concerts, c'était trop pour le détachement de Cavendish , explique Leanne Butler, du détachement de Queens de la GRC.

La GRC de l'Île-du-Prince-Édouard assure que la décision n'est pas liée à la légalisation récente du cannabis, mais plutôt à la popularité grandissante du festival, qui en sera à sa 11e année.

Enfin, un changement important pour les habitués du festival : on a décidé d’abandonner le port du bracelet pour les spectateurs âgés de 19 ans et plus.

Ceux-ci devront plutôt avoir leurs pièces d’identité sur eux et les présenter afin de pouvoir acheter de l’alcool.

D’après le reportage de Julien Lecacheur

Île-du-Prince-Édouard

Musique country/folk