•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Revitaliser les villages du Lac-Saint-Jean

Une femme sourit devant son commerce.
Janic Gagnon devant son commerce Photo: Radio-Canada / Mélissa Paradis
Radio-Canada

Comment devenir attrayant lorsqu'on fait face à la dévitalisation? Depuis 2013, les citoyens et les commerçants d'une douzaine de municipalités du Lac-Saint-Jean se mobilisent pour rendre leur milieu plus accueillant grâce à la Corvée collective de revitalisation des villes, villages et quartiers.

Cette initiative mise de l'avant par les MRC du Lac-Saint-Jean prend d’ailleurs fin cette année à La Doré, Labrecque et Girardville.

On se trouve à avoir un nouvel affichage au niveau des enseignes plus uniforme et semblable d'un commerce à l'autre. On va aussi se trouver à avoir des nouvelles couleurs au niveau du bâtiment. On parle de façades extérieures, soit la devanture et peut-être les côtés. Ensuite de ça, on va parler d'aménagement paysager , précise le président du comité de développement de Girardville, Michaël Audet.

Parmi les commerces qui pourront profiter du programme une dernière fois, il y a le service de traiteur La boîte à lunch de Girardville. La propriétaire se réjouit que le bâtiment qui abrite son entreprise retrouve des airs de jeunesse.

Un commerce sur le coin d'une rue.Le commerce où se trouve le service de traiteur La boîte à lunch Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Ce n'est pas invitant [en ce moment]. Ça n'a pas l'air nécessairement ouvert. C'est tout ça qui a fait qu'on s'est dit: Qu'est-ce qu'on peut faire pour essayer de dire aux gens qui viennent de l'extérieur : Arrêtez, venez voir un petit peu qu'est-ce qu'on a à vous offrir , explique la propriétaire du service de traiteur La boîte à lunch, Janic Gagnon.

L’idée de revitaliser Girardville provient d'une quinzaine de citoyens et de commerçants qui, depuis un an, cherchent des façons de rendre leur municipalité plus attrayante. Ils sont accompagnés par le Service d'aide-conseil en rénovation patrimoniale pour la conception d'esquisses architecturales.

Une esquisse de la future Cuisine chez Janic où se situe le service de traiteur La boîte à lunch.Une esquisse de la future Cuisine chez Janic Photo : Service d’aide-conseil en rénovation patrimoniale

Girardville compte aussi embellir ses parcs et l'affichage de ses services. Toutes ces initiatives coûteront environ 650 000 $ à la municipalité.

En ayant tous les programmes qu'on met en place pour garder nos commerces vivants, tous les services à Girardville, ça aide à attirer des nouveaux citoyens , estime le maire, Michel Perreault.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires