•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles éoliennes pour le Québec?

Éolienne en Gaspésie

Éolienne en Gaspésie

Photo : Radio-Canada / William Bastille Denis

Jean-François Deschênes

Des membres de l'industrie éolienne croient que de nouvelles éoliennes pourraient se construire au Québec d'ici quelques années. Cependant, il faut s’attendre à ce que les demandes en source d'énergie changent.

Le développement éolien sur le territoire québécois a été freiné dans les dernières années.

Le chef de la CAQ reprochait aux précédents gouvernements d’avoir favorisé le développement de cette industrie, alors que les coûts étaient trop élevés et qu’Hydro-Québec avait déjà des surplus d’énergie.

Le directeur général de Nergica, Frédéric Côté, prévoit que les surplus énergétiques seront bientôt chose du passé et qu'il y aura de nouveaux appels d'offres en énergie.

Il avance même que l’industrie pourrait bouger d’ici cinq ans au Québec.

Cependant, il faut oublier des projets construits uniquement avec des éoliennes.

Les prochains projets comprendront plutôt la production d'énergie verte par plusieurs sources, dont les barrages hydroélectriques, les éoliennes et les panneaux solaires. Quand on regarde et on compare avec ce qui se fait ailleurs, comment le développement de projet se fait à l’extérieur du Québec on voit que c’est un bouquet de solution énergétique qui est proposé , soutient-il.

Homme devant une affiche d'éolienne.

Frédéric Côté, directeur, Nergica

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le directeur pour le Québec de l’Association canadienne de l’énergie éolienne, Jean-Frédérick Legendre, est du même avis.

D’ailleurs, l’organisme est en discussion avec l’Association canadienne de l’énergie solaire en vue d'une possible fusion. Une proposition d’entente sera déposée aux membres des deux groupes l’automne prochain.

C’est une demande de nos membres qui réalisent que l’éolien est une solution et n’est pas la seule solution. Je pense qu’on a beaucoup à gagner de créer de la synergie avec les autres types d’énergie renouvelable.

Le monde de l’énergie change. Il évolue et je pense que l’industrie doit s’adapter.

Jean-Frederick Legandre, directeur pour le Québec, Association canadienne de l’énergie éolienne

Il y a un peu plus d’un an, le Technocentre éolien a changé son nom pour Nergica et du même souffle, a ajouté l’étude de l’énergie solaire à son champ d’expertise.

Prix du kilowattheure

Plan moyen de M. Filion.

Éric Filion, président d’Hydro-Québec Distribution

Photo : Radio-Canada

Hydro-Québec

Le président d’Hydro-Québec Distribution, Éric Filion, a rencontré des gens d’affaires de Gaspé la semaine dernière. Il était aussi optimiste concernant l’avenir de la filière éolienne. Il soutenait que l’amalgame des énergies vertes est la solution de l'avenir.

Il soutient que les surplus énergétiques diminuent. Les nombreux projets québécois énergivores qui sont sur la table et contribueront à diminuer rapidement ces surplus.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Énergies renouvelables