•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lectures d'été 2019 │BD

Détail de la couverture du livre <i>Les ananas de la colère</i> de Cathon : dessin d'une fille essuyant un verre dans un décor tiki. Elle est vêtue d'une robe à fleurs et porte une couronne de fleurs sur la tête.

Détail de la couverture du livre Les ananas de la colère de Cathon

Photo : Pow Pow

Radio-Canada

Les membres de l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! ont lu des tonnes de livres cette année. Voici leurs BD et romans graphiques préférés, à mettre sur le dessus de votre pile d'ouvrages à lire cet été.

La couverture du livre <i>Les ananas de la colère</i> de Cathon est une illustration représentant une jeune fille dans une robe à fleurs essuyant un verre dans un décor tiki.

La couverture du livre Les ananas de la colère de Cathon

Photo : Pow Pow

Les ananas de la colère, de Cathon (Pow Pow)

L'illustratrice et autrice Catherine Lamontagne-Drolet, alias Cathon, propose une version hawaïenne de Trois-Rivières dans sa nouvelle BD, Les ananas de la colère, et réitère au passage son amour profond pour le kitsch et la culture tiki.

La couverture du livre représente le visage d'une femme à la peau bleutée, de trois quarts, avec des lèvres rouges et une boucle d'oreille verte, et en arrière-plan un bâtiment en pierre et la pleine lune.

La couverture du roman graphique Moi, ce que j'aime, c'est les monstres

Photo : Alto

Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, d'Emil Ferris (traduction de J.-C. Khalifa, Alto)

En 2001, Emil Ferris contracte le virus du Nil qui la paralyse partiellement. Pendant sa réhabilitation, elle dessine sans cesse et finit par proposer une œuvre colossale de 800 pages. « Un chef-d'œuvre », selon François Lemay, du club de lecture BD de l'émission.

La couverture du livre <i>Sabrina</i> de Nick Drnaso représente sur fond rouge un personnage de trois quarts, de dos, sur fond rouge, et des silhouettes noires de personnages et de chats debout ou assis.

La couverture du livre Sabrina de Nick Drnaso

Photo : Presque Lune

Sabrina, de Nick Drnaso (traduction de Renaud Cerqueux, Presque Lune Éditions)

Célébrée par la critique, Sabrina raconte l’histoire de la mystérieuse disparition d’une femme au sujet de laquelle les réseaux sociaux et les sites de fausses nouvelles diffusent de déroutantes théories du complot.

La couverture du livre <i>Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner</i> de François Samson-Dunlop est une illustration représentant un homme et une femme à table au petit-déjeuner. Chaque objet est associé à une étiquette avec le logo d'une grande entreprise (Ikea pour la table, Nestlé pour le café, etc.)

La couverture du livre Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner de François Samson-Dunlop

Photo : Écosociété

Comment les paradis fiscaux ont ruiné mon petit-déjeuner, de François Samson-Dunlop (Écosociété)

François Samson-Dunlop appelle à une révolte populaire contre les évasions fiscales, qui polluent selon lui le tissu social, en racontant les efforts de son personnage, un jeune trentenaire, pour boycotter toutes les compagnies aux pratiques douteuses.

La couverture du livre <i>Berlin</i> (tome 3) de Jason Lutes est une illustration en brun et blanc d'un mur, de fils barbelés, avec des immeubles et une cheminée industrielle.

La couverture du livre Berlin (tome 3) de Jason Lutes

Photo : Delcourt

Berlin, de Jason Lutes (traduction de Vincent Bernière, Delcourt)

Jason Lutes, un auteur américain qui enseigne la BD dans le Vermont, a mis 20 ans à créer cette brique de 600 pages, récit choral de la montée du nazisme et du nationalisme en Allemagne au lendemain de la Première Guerre mondiale.

Découvrez le reste de notre sélection de lectures et de livres audio pour l'été 2019

Livres

Arts