•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« L'aide médicale à vivre » livrée à la porte de Mario Goupil et de sa conjointe atteinte de la SLA

Mario Goupil.

Mario Goupil déplore qu'il doive se tourner vers l'importation privée pour obtenir l’édaravone, un médicament pour soulager sa conjointe atteinte de la SLA. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C'est un grand jour pour Mario Goupil et sa conjointe Lisette Joyal, atteinte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Le médicament qui peut aider à ralentir la progression de la maladie dégénérative, l’édaravone, vient d'être livré chez ce couple sherbrookois.

L’ancien chroniqueur au quotidien La tribune milite pour que Québec donne accès au médicament, autorisé par Santé Canada depuis le mois d'octobre dernier.

Dans un message publié sur Facebook, Mario Goupil annonce que l’édaravone, ce médicament contre la SLA qui est autorisé au Canada mais qu’on refuse de nous vendre sous prétexte qu’il coûte trop cher, vient d’arriver du Japon via une importation privée que l’on a faite.

Je suis seul dans un coin de l’hôpital et je pleure comme un enfant tellement je suis heureux et soulagé.

Mario Goupil

Mario Goupil tiendra une conférence de presse jeudi, pour faire le point. Il invite d’ailleurs la ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann.

Ce sera la conférence de presse de l’espoir pour les 600 Québécois et les 3000 Canadiens qui luttent pour survivre à la sclérose latérale amyotrophique , exprime-t-il.

Estrie

Maladie