•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens réclament plus d'arbres et moins de stationnements à Québec

Vue aérienne de la ville de Québec et du fleuve saint-Laurent Photo: Getty Images / buzbuzzer
Jean-François Nadeau

Un groupe de citoyens réclame un contrôle encore plus strict de la densification à Québec. Le Comité pour une densification respectueuse (CDR) considère que certains projets de construction résidentielle se réalisent encore au détriment du quartier.

Le Comité a dévoilé son rapport dans le cadre du Forum sur l'habitation 2019. Au terme de ces consultations, l'administration Labeaume devrait lancer, à l'automne, sa vision de l'habitation.

Le comité a fait une tournée des maisons construites conformément à la réglementation en matière de densification. Cette réglementation touche la construction de nouvelles habitations sur des terrains qui ont été divisés après la démolition d'une résidence.

Canopée menacée

Les citoyens ont observé certaines améliorations comparativement aux années antérieures. Ils constatent toutefois qu'il y a encore plusieurs arbres matures qui sont abattus pour permettre la construction de nouvelles propriétés.

On a encore des gabarits de maisons qui sont disproportionnés par rapport aux maisons voisines. L'élément qui ressort le plus, c'est le fait que les arbres matures sont absents de la plupart des sites des nouvelles maisons, au détriment de la canopée , explique le porte-parole du CDR, Michel Fournier.

Il considère que les permis d'abattage sont délivrés trop facilement et qu'il faudrait des règles plus strictes pour couper des arbres matures.

Trop de stationnements

Le Comité souhaite également que la Ville impose des normes plus sévères quant à l'aménagement de stationnements liés aux projets de densification.

Avec l'insertion d'un nouveau bâtiment qui comporte souvent deux logements, on vient doubler la surface de stationnement pour permettre toujours et encore la primauté de l'auto , déplore Michel Fournier.

Dans un contexte où on veut développer le transport actif et collectif, ça ne devrait pas être aussi facile de multiplier les stationnements.

Michel Fournier, porte-parole du Comité pour une densification respectueuse

Le cas de la rue de la Matapédia, à Sainte-Foy, préoccupe particulièrement les citoyens. Ils craignent d'y voir une densification comme celle de la rue Dickson, qu'ils considéraient à l'époque comme une densification sauvage.

Ça semble être un peu une répétition de ces cas-là de la rue Dickson, où on avait une enfilade de nouveaux bâtiments qui se sont érigés au détriment du souci d'insérer ces bâtiments-là en harmonie avec leur environnement , soutient Michel Fournier.

Pour assurer une densification respectueuse, le Comité recommande à l'administration Labeaume d'instaurer un processus annuel de vérification indépendante.

Québec

Urbanisme