•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université de l'Ontario français n'aura bientôt plus de recteur

Un homme

Le mandat d’un an de Normand Labrie comme recteur par intérim de l'Université de l'Ontario français vient à échéance à la fin du mois.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le recteur par intérim de l'Université de l’Ontario français (UOF), Normand Labrie, termine son mandat à la fin du mois de juin. Il ne sera pas remplacé avant que l'institution n'ait un budget permanent de la province.

Normand Labrie assure toutefois que le développement académique de l'université, qui n'offre toujours pas de cours ou de programmes, se poursuivra sans lui.

La présidente du Conseil de gouvernance de l'UOF, Dyane Adam, a précisé que le vice-recteur académique au développement des programmes et des savoirs, Jason Luckerhoff, poursuivra le volet académique.

Elle a indiqué qu'un poste permanent de recteur sera ouvert lorsque l'UOF obtiendra un budget permanent.

Nouvelle cohorte de professeurs associés

Par ailleurs, l’UOF a nommé 22 autres professeurs associés bénévoles pour contribuer à la mise en œuvre des programmes d’études ainsi qu'à la recherche.

La cohorte est complète, avec des professeurs de partout au pays.

Ce sont des gens qui y croient sincèrement, et qui sont emballés par cette nouvelle université , a déclaré Normand Labrie.

Ce sont des gens vraiment convaincus, engagés, qui croient au projet. Ça vient du fond de leur cœur.

Normand Labrie, recteur par intérim de l'UOF

L’Université d’Ottawa a aussi été très généreuse envers nous en affectant l'une de ses professeures vedettes, Linda Cardinal, qui va nous aider avec tout le volet de recherche, lien avec la communauté et mobilisation du savoir , a également souligné M. Labrie.

Le recteur et professeur de sociologie Luc Bussières de l’Université de Hearst, et le professeur agrégé de l’Université d’Ottawa Joël Beddows font notamment partie de la cohorte.

L’UOF est bien plus qu’une nouvelle université; il s’agit d’un projet de société. Ses animateurs cherchent à y arrimer la transmission d’un savoir de langue française, le cosmopolitisme qui confère à Toronto sa spécificité et le potentiel immense des nouvelles technologies comme outils pédagogiques, et ce, au sein de tous ses projets. À titre d’artiste-chercheur franco-ontarien, cette affiliation est des plus naturelles , a déclaré Joël Beddows dans le communiqué.

En janvier, le gouvernement fédéral a annoncé un financement 1,9 million de dollars à l'équipe de mise en œuvre de l'UOF. Les fonds permettront à l'établissement de se consacrer uniquement au développement du carrefour francophone.

Les premiers programmes de l'UOF, qui seront multidisciplinaires, porteront sur les cultures numériques, les environnements urbains, la pluralité humaine et l'économie mondialisée.

Membres de la 2e cohorte :

  • Maxime Allard, recteur et professeur titulaire – Faculté de philosophie / Faculté de théologie au Collège Universitaire Dominicain
  • Michèle Vatz-Laaroussi, professeure retraitée associée – École de travail social de l’Université de Sherbrooke
  • Luc Bussières, recteur et professeur de sociologie de l’Université de Hearst
  • Joël Beddows, professeur agrégé – département de théâtre à l’Université d’Ottawa
  • Bertrand Gervais, professeur titulaire – département d’études littéraires à l’Université du Québec à Montréal
  • Vincent Larivière, professeur agrégé – École de bibliothéconomie et des sciences de l'information
  • Ben Marc Diendéré, vice-président principal – communications, affaires publiques et images de marque à La Coop fédérée (Québec)
  • Yves Bourgeois, doyen des études et professeur en économie de l’Université de Moncton
  • Diane-Gabrielle Tremblay, professeure titulaire –École des sciences de l’administration à l’Université TELUQ (Québec)
  • Annick Germain, professeur titulaire – Centre Urbanisation Culture Société à l’Institut national de la recherche scientifique (Québec)
  • Tomás Dorta, professeur titulaire –École de la design industriel de l’Université de Montréal
  • Linda Cardinal, professeure titulaire – École d’études politiques, titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques à l’Université d’Ottawa
  • Normand Labrie, vice-doyen de l‘Institut d’études pédagogiques de l’Ontario à l’Université de Toronto, recteur par intérim de l’UOF
  • Robin Craig, directrice – Recherche appliquée au Collège Boréal
  • Daniel Lavoie, directeur de l’École internationale de français, vice-rectorat à la recherche et développement à l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • Claude-Michel Gagnon, maître d’enseignement à l’École nationale d’administration publique (Québec)
  • Stéphane Roy, professeur de sociologie, responsable des programmes sport plus études et arts plus études au Collège Laflèche
  • Nicole Lacasse, professeure titulaire – département de management à l’Université Laval
  • Lynn Casimiro, vice-présidente à l’Enseignement et à la réussite scolaire au Collège La Cité
  • Lise Dubois, professeure titulaire – département de traduction et des langues à l’Université de Moncton
  • Didier Paquelin, professeur titulaire –département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage, titulaire de la Chaire de leadership en enseignement sur la pédagogie de l’enseignement supérieur à l’Université Laval
  • Jason Luckerhoff, professeur titulaire, communication et culture à l’Université du Québec à Trois-Rivières, vice-recteur au développement des programmes et savoirs à l’UOF

Membres de la première cohorte

  • Laura Bisaillon, professeure adjointe à l’Université de Toronto à Scarborough

  • Philippe Blanchard, professeur agrégé au Collège d'art et de design de l'Ontario

  • Stacy Churchill, professeur émérite à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario de l’Université de Toronto

  • Emmanuelle Le Pichon–Vorstman, professeure adjointe à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario de l’Université de Toronto

  • Caroline Joly, chercheure et agente principale - Chargée des opérations au Conseil de la coopération de l’Ontario

  • Alain Do Bi, directeur général au Réseau en immigration francophone du Centre-Sud-Ouest

  • Cara Krezek, directrice, Co-op, carrière et éducation expérientielle à l’Université Brock à St. Catharines

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Francophonie