•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Injonction contre les syndiqués de Crustacés de Gaspé

Manifestants devant une usine.

Une trentaine de personnes manifestent devant l'usine Crustacés de Gaspé.

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Joane Bérubé
Bruno Lelièvre
Sylvie Aubut

La Cour supérieure émet une ordonnance d'injonction provisoire, imposant aux employés de Crustacés de Gaspé de cesser d'entraver le libre accès au quai de Grande-Rivière.

L'injonction, valide jusqu'au 20 juin, a été émise à la demande des propriétaires de l'usine, Unipêche M.D.M.

L’entreprise a déposé cette demande à la suite « d'une série d'incidents, survenus en mai, et qui se sont intensifiés au cours de la semaine du 3 au 7 juin ».

Les demandeurs ont fait état de gestes comme l'entrave aux chargements au quai de Grande-Rivière ou une entrave à la circulation d'un camion d'Unipêche par des grévistes portant des ponchos à l'effigie d'Unifor.

Des actes de vandalisme auraient aussi été perpétrés, selon les demandeurs.

Les syndiqués auraient aussi effectué du piquetage devant les résidences personnelles des dirigeants de l’entreprise.

Devant le tribunal, les procureurs de l’entreprise ont fait valoir que la ressource, le crabe des neiges, était une denrée périssable, vivante et fragile, qui demande une manutention et un transport très particuliers.

Des crabes des neiges

Du crabe des neiges

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

La juge a considéré que le syndicat avait, selon la preuve soumise, franchi la ligne de conduite raisonnable dans l’exercice de leur droit.

Appelé à commenter, le directeur d’Unifor, Renaud Gagné, indique que les syndiqués se conformeront à cette décision. On respecte l’injonction. On n’a aucune difficulté avec ça, dit-il, notre priorité pour les travailleurs, c’est de régler la convention collective cette semaine parce que le procureur patronal qui est la table de négociations quitte ses fonctions pour un mois lundi prochain.

L’arbitre a imposé trois autres jours de négociation d’ici le départ du procureur patronal, rapporte Renaud Gagné.

Selon ce dernier, 95 % des clauses de la future convention collective auraient été négociées en seulement deux jours de négociations. 

Tout est sur la table pour que ces gens retournent au travail, soutient M. Gagné qui considère que la négociation de la convention ne devrait pas être un enjeu pour la réouverture de l’usine.

Le ministère des Pêcheries serait disposé, selon le syndicat, a modifié certaines dispositions des permis pour permettre aux syndiqués de travailler 14 semaines.

M. Gagné rappelle que l’usine de Crustacés de Gaspé est le plus moderne d’Unipêche M.D.M.

Fermeture surprise

L’usine Crustacés de Gaspé n’a pas rouvert ses portes comme prévu au printemps.

Unipêche M.D.M. a pris cette décision en mars dernier au moment où ses employés négociaient leur première convention collective. L’entreprise a alors indiqué que ses installations de Grande-Rivière n’étaient pas rentables.

Les quelque 80 employés de l’usine ont obtenu une accréditation syndicale, Unifor section locale 1044, en mai 2018. Il s’agit du premier syndicat présent dans les installations de Gestion Unipêche M.D.M.

La Ville surveille le dossier

Par ailleurs, le conseil municipal de Grande-Rivière a adopté, en début de semaine, une résolution pour que la Ville de Grande-Rivière demande au ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation des précisions pour que soient précisées les obligations minimales à respecter pour qu'un propriétaire d'usine conserve son permis de transformation.

Gino Cyr, maire de Grande-Rivière

Gino Cyr, maire de Grande-Rivière

Photo : Radio-Canada

Outre les pertes d'emplois, le maire de Grande-Rivière, Gino Cyr déplore des pertes de revenus pour la municipalité liées à l'approvisionnement en eau.

Les élus municipaux entendent aussi poursuivre leurs discussions avec Unipêche M.D.M. pour trouver le moyen d'assurer une reprise durable des activités de transformation chez Crustacés de Gaspé.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Relations de travail