•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lectures d'été 2019 | poésie

Jean-Paul Daoust souriant au milieu de la Place-des-Arts.

Le poète Jean-Paul Daoust

Photo : Benoît Rousseau

Radio-Canada

Les membres de l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! ont lu des tonnes de livres cette année. Voici leurs suites et recueils de poésie préférés, à mettre sur le dessus de votre pile d'ouvrages à lire cet été.

La couverture du livre <i>Elle des chambres</i>, de Laurence Veilleux, est une aquarelle sur fond blanc représentant les jambes écartées d'une femme couchée et un de ses seins. Le reste du buste devient des traits bleus d'où sortent des herbes vertes.

La couverture du livre Elle des chambres, de Laurence Veilleux

Photo : Poètes de Brousse

Elles des chambres, de Laurence Veilleux (Poètes de brousse)


La poète rimouskoise poursuit son exploration de thèmes comme le viol et l'inceste dans un troisième recueil encore plus intime, où elle se place au centre du récit.

La couverture du livre <i>Fuck you</i>, de Daniel Leblanc-Poirier, présente des extraits de poèmes sur un fond brique dégradé.

La couverture du livre Fuck you, de Daniel Leblanc-Poirier

Photo : l'Hexagone

Fuck you, de Daniel Leblanc-Poirier (Éditions de l’Hexagone)

Daniel Leblanc, à qui l'ont doit 911, un voyage poétique qui explore la décadence de la psyché humaine, publie Fuck you, une suite qui aborde avec une certaine légèreté le thème de l'amour et des dépendances.

Image de la couverture du livre <i>Chauffer le dehors</i>, de Marie-Andrée Gill, représentant une illustration de paysage stylisé dans des tons bleus, blancs, mauves et violets.

La couverture de Chauffer le dehors, de Marie-Andrée Gill

Photo : La Peuplade

Chauffer le dehors, de Marie-Andrée Gill (La Peuplade)

Marie-Andrée Gill signe avec Chauffer le dehors son troisième recueil de poésie. Celle qui adore les moments de solitude que lui procure le village de L'Anse-Saint-Jean souligne l'importance de se laisser aller aux émotions difficiles lors de l'écriture et de « laisser le temps accorder sa guitare comme du monde ».

La couverture du livre <i>Savèches à fragmentation</i>, de Jonathan Roy, est une illustration d'un insecte ailé (la savèche) jaune sur fond noir avec des points blancs.

La couverture du livre Savèches à fragmentation, de Jonathan Roy

Photo : Perce-Neige

Savèches à fragmentation, de Jonathan Roy (Les Éditions Perce-Neige)

Sept ans après Apprendre à tomber, Jonathan Roy revient en force avec un deuxième recueil de poésie qui se déploie autour de l’image de la savèche (mot acadien désignant un papillon de nuit) pour transporter le lecteur dans l’univers contestable du web.

La couverture du livre <i>Le fauve amoureux : tango américain</i>, de Jean-Paul Daoust, est une illustration d'une licorne à deux têtes, dans les tons roses et jaunes. On voit aussi des troncs d'arbres et des hiboux, des nuages, un arc-en-ciel et un pénis.

La couverture du livre Le fauve amoureux : tango américain, de Jean-Paul Daoust

Photo : Éditions d'Art Le Sabord

Le fauve amoureux : tango américain, anthologie de Jean-Paul Daoust (Le Sabord)

Le poète et collaborateur hebdomadaire de l'émission Jean-Paul Daoust est à l'honneur dans un recueil qui retrace son œuvre de 1976 à 2016, colligée par Gérald Gaudet.

Découvrez le reste de notre sélection de lectures et de livres audio pour l'été 2019

Livres

Arts