•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parcours d'Arbre en arbre à Rouyn-Noranda offre de nouveaux défis

Une femme marche sur des bouts de bois suspendus par des cordes.
Les 10 nouveaux jeux se trouvent dans différents parcours. Photo: Radio-Canada / Emily Blais
Radio-Canada

L'Association forestière de l'Abitibi-Témiscamingue, l'AFAT, a investi près de 140 000 $ dans ses installations d'Arbre en arbre à Rouyn-Noranda.

Un texte d'Alexia Martel-Desjardins

Au total, 10 nouveautés ont été aménagées dans les arbres. Près de 8000 personnes visitent le Parc-Aventure Joannès chaque année.

Un homme qui porte un casque est suspendu dans les airs grâce à un harnais de sécurité. Il s'accroche à une corde et ses pieds sont sur un disque de bois.Les employés du Parc-Aventure Joannès, comme Charles Ensminger, donnent des conseils aux participants pour les jeux plus difficiles. Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Selon la directrice générale, Isabelle Boulianne, les investissements étaient nécessaires malgré le nombre limité de nouveaux touristes dans la région. Les nouveaux parcours ont pour objectif d'encourager les gens à revenir au parc.

« Vous comprendrez que ce n'est pas tout le monde qui a envie de traverser la réserve pour venir faire d'Arbre en arbre. On veut conserver nos participants qui sont beaucoup de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et dans une moindre mesure du Nord-Est ontarien », a-t-elle noté.

L'AFAT n'avait pas apporté de changement depuis l'ouverture du parcours en 2012. Le niveau de difficulté a aussi été rehaussé.

Des cerceaux de métal de suspendus dans les airs. Un fil de métal les traverse pour que les participants accrochent leurs crochets de sécurité.Le niveau de difficulté de certains parcours a été augmenté. Photo : Radio-Canada / Emily Blais

«On a aussi un jeu avec des cerceaux. On n'avait pas du tout ce type de jeu là. Des assiettes, une planche de skate qui bouge, des paniers, donc on a voulu varier, il n'y a pas juste des ponts et il n'y a pas juste des fils », décrit Isabelle Boulianne.

Modifications du parcours pour enfant

« On a deux nouveaux jeux dans le parcours enfant, on voulait rendre ça un petit peu plus stimulant, un jeu qui est mobile, donc qui est super intéressant pour les jeunes avec un pont en courbe, et dans le parcours vert on a aussi changé deux autres jeux, dont une multiactivité qui est vraiment le fun », explique Isabelle Boulianne.

Une femme est suspendue à un câble et s'élance sur la tyrolienne.Les 3 tyroliennes font traverser la forêt sur une distance de plus de 70 mètres. Photo : Radio-Canada / Emily Blais

L'âge minimal pour participer est de sept ans, les enfants doivent aussi atteindre 1,40 mètre les bras dans les airs.

Depuis la fin du mois de mai, des groupes d'élèves de la région visitent le Parc-Aventure Joannès. L'ouverture officielle est prévue le 22 juin.

Abitibi–Témiscamingue

Tourisme