•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort à Sainte-Anne-des-Monts

Maxime Perreault est passible d'emprisonnement à perpétuité Photo: Radio-Canada
Joane Bérubé
Michel-Félix Tremblay

Maxime Perreault, 22 ans, a été accusé d’avoir causé la mort de Marie-Ève Mimeault à la suite d’un accident survenu en mai dernier à Sainte-Anne-des-Monts. L’homme originaire de Cap-Chat a comparu une seconde fois mercredi matin.

Neuf nouveaux chefs d’accusation ont été déposés contre le jeune homme. Les plus graves sont ceux de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et conduite dangereuse.

Ces accusations pourraient lui valoir un emprisonnement à perpétuité.

Maxime Perreault a aussi été accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions corporelles à l'endroit de l'autre passagère du véhicule.

L’accusé se prononcera sur ces nouveaux chefs d’accusation au moment du dévoilement de la preuve.

Ces accusations s’ajoutent aux cinq qui avaient déjà été déposées lors de sa première comparution après l’accident de voiture survenu le 5 mai dernier.

Le 5 mai dernier, vers 7 h du matin, Maxime Perreault a perdu la maîtrise de son véhicule alors qu'il circulait sur la route 132 en direction ouest, à la hauteur de la rue Bellerive, à Sainte-Anne-des-Monts. Il a heurté un terre-plein avant de faire des tonneaux.

L’accident a coûté la vie à Marie-Ève Mimeault, 33 ans. Le conducteur, Maxime Perreault, et une autre passagère s’en sont sortis avec des blessures mineures.

Une voiture renversée sur le toit.La voiture où se trouvaient le conducteur et les deux passagères (archives) Photo : Radio-Canada

Seconde comparution

À son arrivée à la barre des accusés au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts, il s’est tourné vers la salle. Interpellé par le juge Jules Berthelot, qui lui a demandé de regarder en direction du tribunal, l’accusé a répondu : Inquiète-toi pas, je le sais que tu es là.

Maxime Perreault a renoncé pour le moment à son enquête sur remise en liberté.

L’accusé demeure incarcéré à la prison de New Carlisle et sera de retour en cour le 9 juillet.

Enquête du BEI

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a ouvert une enquête sur des événements survenus dans les heures précédant l’arrestation de Maxime Perreault.

Deux heures avant l'accident, des témoins ont appelé les policiers pour leur signaler qu'une Kia blanche roulait à très grande vitesse et que le conducteur ne semblait pas en état de conduire.

Voitures de police qui bloquent la route.L'accident est survenu à la limite entre Cap-Chat et Sainte-Anne-des-Monts. Photo : Radio-Canada

Des policiers de la Sûreté du Québec ont par la suite intercepté Maxime Perreault, qui était au volant de cette voiture. Ils lui auraient remis un constat d'infraction après une infraction au Code de la sécurité routière qui se serait produite devant eux.

Les policiers l'auraient ensuite laissé repartir avec ses deux passagères.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Procès et poursuites