•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des courses illégales à Gatineau

L'intérieur d'une voiture en marche, la nuit.
Des voitures se réuniraient parfois en soirée à Gatineau afin de s'adonner à des courses organisées sur la voie publique. Photo: iStock
Radio-Canada

Un événement de course illégal aurait eu lieu en mai dernier sur le boulevard Saint-René Ouest, d’après le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), qui croit que « d’autres courses du même type pourraient avoir été tenues ».

Les participants à la course, organisée par le biais de Facebook, se seraient réunis sur le terrain d’un commerce du boulevard de la Cité, sans que les propriétaires dudit commerce aient donné leur autorisation , selon les informations recueillies par les policiers.

Des véhicules bloquaient les points d'entrée du stationnement d'un commerce, comme pour faire le guet. Le positionnement de cônes orange laissait aussi croire qu'il s'agissait d'un événement organisé , peut-on lire dans un communiqué du SPVG diffusé mercredi.

Ils compétitionnaient ensuite jusqu’à la montée Paiement et revenaient au point de départ.

Les policiers indiquent que les voitures se sont dispersées à leur arrivée. Ils n’ont pas pu remettre de constats d’infraction.

Ils avertissent toutefois le public que ces activités peuvent mener à des sanctions sévères en vertu du Code de la sécurité routière et même à des accusations criminelles en cas de blessures ou de mort.

Conséquences possibles pour les participants à des courses illégales :

  • La suspension immédiate du permis de conduire pour sept jours (30 jours en cas de récidive);
  • La saisie immédiate du véhicule pour sept jours, en plus des frais applicables (30 jours en cas de récidive);
  • L'ajout de 12 points d'inaptitude au permis de conduire;
  • L'émission d'une amende variant de 1000 $ à 3000 $;
  • L'inscription de l'infraction pendant 10 ans au dossier de conduite du contrevenant;
  • Une augmentation du coût du permis de conduire selon le nombre de points d'inaptitude accumulés;
  • Une augmentation de la prime d'assurance voire le refus d'assurer le conducteur;
  • Si son geste a causé des blessures à autrui, le contrevenant est passible d'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à 14 ans;
  • S'il a causé la mort, le conducteur fautif est passible d'un emprisonnement à perpétuité.


Source : Service de police de la Ville de Gatineau

Lorsqu'on fait une course de rue, on ne peut pas planifier ce que vont faire les autres usagers de la route. On ne peut pas planifier s'il y a un cycliste qui va sortir devant nous, un piéton, un enfant ou quoi que ce soit, donc c'est très dangereux , a signalé l'agente Renée-Anne St-Amand.

Courser en toute sécurité

Le copropriétaire du garage Action Performance, Benoît Cadieux, n'est pas étonné que plusieurs personnes choisissent la rue comme piste de course.

Des courses de rue, il y en a toujours eu, et d'après moi, il va toujours y en avoir, surtout à Gatineau. Il n'y a pas de piste de course, il n'y a pas de circuit fermé qui est vraiment proche, qui serait facile [d'accès] pour les jeunes et les moins jeunes , a jugé celui qui modifie les voitures de beaucoup de clients souhaitant améliorer la performance et l'allure de leur bolide.

Un homme en entrevue à l'extérieur.Rai Philwein fait de la course automobile en circuit fermé avec son fils à Pontiac. Photo : Radio-Canada

Il existe toutefois des solutions pour les gens de l'Outaouais qui souhaitent prendre part à des courses de voitures. Rai Philwein fait cette activité toutes les fins de semaine, avec son fils, sur un circuit fermé à Luskville, dans la Municipalité de Pontiac.

C'est peut-être 20 ou 30 minutes pour aller là, c'est tous les samedis. C'est plus le fun là, pour le faire sur la route, puis tu ne vas pas perdre ton permis , a plaidé l'amoureux de la vitesse.

Avec les informations de Laurie Trudel et Vanessa Costa Azevedo

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits