•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé d'instaurer une « taxe rose », MEC retire deux articles

Le siège social de l'entreprise MEC. Un immeuble gris avec beaucoup de fenêtres situé au bord d'une rue et d'un sentier pour piétons et cyclistes.
Bien que la seule différence semble être le jeu de couleur, la version masculine d'un produit était proposée à 30 $, tandis que celle des femmes était proposée à 35 $. Photo: Radio-Canada / Tristan Le Rudulier
Radio-Canada

Mountain Equipment Co-Op (MEC) a retiré deux articles de sa boutique en ligne après que des clients se sont plaints que la version du produit annoncée pour les femmes soit vendue à un prix plus élevé que celle annoncée pour les hommes.

Bien que la seule différence semble être le jeu de couleurs, la version masculine du bonnet Head Thingy, de Castelli, était proposée à 30 $, tandis que celle des femmes était à 35 $.

Capture d'écran d'un cache-cou vendu en ligne.La version « féminine » du produit se vend 5 $ plus cher que la version « masculine ». Photo : MEC
Capture d'écran d'un cache-cou vendu en ligne.La version « masculine » du produit se vend 5 $ moins cher que la version « féminine ». Photo : MEC

Une « taxe rose »?

Cette différence de prix a été soulignée par un utilisateur du site web Reddit. Je pense que les détaillants devraient prendre la responsabilité de ne pas transmettre la « taxe rose » à leurs clientes, même si le fournisseur en est à l'origine , peut-on lire.

La « taxe rose » à laquelle l'utilisateur fait référence est le phénomène de discrimination par les prix fondée sur le sexe, où les articles dont les annonces ciblent les femmes sont souvent plus chers que les produits similaires destinés aux hommes.

Un représentant de MEC aurait indiqué à l'utilisateur de Reddit par message privé que les prix étaient fixés par le fournisseur.

Les deux articles ont depuis disparu de la boutique en ligne de MEC.

Responsabilité des fournisseurs

Dans une déclaration écrite, le détaillant d'équipements et de vêtements de plein air dit qu'il est obligé de se conformer aux tarifs de ses fournisseurs lorsqu'ils ont une politique concernant le prix minimum annoncé.

Nous sommes en contact avec notre fournisseur partenaire et nous nous attendons à ce que les deux éléments soient de nouveau en ligne mercredi avec des prix identiques.

MEC, dans un courriel envoyé à CBC News

Pas de lien avec le genre, selon Castelli

Pierre Perron, directeur général du fabricant Castelli, se défend dans un courrier électronique adressé à CBC News en disant que la différence de prix est basée sur l’usine dans laquelle les articles sont fabriqués.

Les mêmes articles peuvent être produits dans différentes usines avec un léger écart de prix sans lien avec le genre.

Pierre Perron, directeur général du fabricant Castelli

Avec les informations de Joel Ballard

Colombie-Britannique et Yukon

Égalité des sexes