•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mère d’un ancien combattant dévastée après le vol d’un drapeau canadien

Le drapeau canadien.

Le drapeau canadien.

Photo : iStock

Radio-Canada

Une femme d'Amherstburg, dans le Sud-Ouest de l'Ontario, est bouleversée après que quelqu'un se soit permis de remplacer son drapeau canadien installé devant sa roulotte.

Quand Debbie Ross s'est rendue au terrain de camping où elle stationne sa caravane, elle a constaté que son drapeau canadien avait disparu. À sa place, un tout nouvel étendard flottait, accompagné d’une note laissée sur la table de pique-nique.

Signé La mère d’un soldat , le message expliquait que le drapeau avait été enlevé parce qu'il était en mauvais état et que cela ne lui faisait pas honneur.

Or, le drapeau retiré avait été donné à Mme Ross par son fils, un ancien combattant décédé depuis.

Il transportait ce drapeau partout avec lui dans son sac et il me l’avait donné. J'ai le coeur brisé , confie-t-elle.

Proche aidante, Mme Ross vient se ressourcer dans sa roulotte. C’est la première fois qu’elle s’y rendait cette année.

Elle savait que son drapeau était très endommagé, mais explique qu'elle n'avait pas eu le temps de le remplacer.

Une feuille de papier sur lequel une note est rédigée au crayon à mine.

La note laissée indique qu'un drapeau abîmé doit être changé et qu'il doit être détruit. Son autrice réclame également qu'honneur et dignité soient démontrés envers le nouveau drapeau par respect pour les hommes et les femmes qui ont donné leur vie pour le défendre.

Photo : Soumise par Debbie Ross

Un geste maladroit

Selon Vince Deschamps, voisin et ami de longue date de Mme Ross, cette personne voulait probablement bien faire, mais elle aurait dû laisser l’ancien drapeau et un message disant quelque chose comme lorsque vous aurez le temps, voici un drapeau pour remplacer le vôtre, passer une bonne journée et soyez fier d'être Canadien .

Nous nous sommes sentis violés et nous aurions juste voulu que ce soit fait avec plus de respect , poursuit-il.

Mme Ross dit qu’elle aurait aussi voulu avoir l’occasion de raconter son histoire à cette dame précisant qu’elle n’aurait eu aucun problème à mettre un nouveau drapeau. Par contre, elle aurait souhaité garder celui de son fils.

C’est le fait qu’elle s’en soit elle-même chargée qui me contrarie

Debbie Ross, propriétaire du drapeau qui a été retiré

Le message indiquait par ailleurs que le drapeau avait été détruit de façon appropriée. Selon le ministère du Patrimoine canadien, cela signifie qu'il a probablement été brûlé.

Remplacer un drapeau abîmé ou pas

À première vue, rien ne me contrarie plus que de voir flotter un drapeau canadien en lambeaux , explique Mike Aktpata, ancien combattant et ancien sergent-major du service de police de Windsor. Mais je compatis avec ces gens qui ont perdu le leur .

Un drapeau n'est qu'un morceau de tissu jusqu'à ce qu'on y ajoute une composante émotionnelle.

Mike Aktpata, ancien combattant et ancien sergent-major du service de police de Windsor

M. Akpata croit que la personne qui a remplacé le drapeau déchiré essayait de faire ce qu'il fallait, mais que le lien émotionnel de Mme Ross avec celui-ci est irremplaçable.

Portrait d'un homme en costume. Il porte une barette de médailles. Il est debout devant un monument qui arbore une feuille d'érable stylisé et une plaque dorée portant des inscriptions illisibles

Ancien militaire et ancien policier, Mike Akpata a servi en Afghanistan

Photo : CBC/Arms Bumanlag

Il comprend d'ailleurs bien cet attachement. Lui-même conserve un drapeau qu'il a eu lorsqu'il a servi en Afghanistan.

Ce drapeau blanchi au soleil représente beaucoup pour moi. Il est correctement plié. Il est bien rangé dans une boîte. Il ne flottera plus jamais. Mais il ne sera jamais détruit , explique l'ancien militaire.

Le drapeau sera transmis à ses enfants à sa mort.

Faits divers

Société