•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surplus de 1,1 M$ à Shawinigan en 2018 et une hausse de la dette

L'hôtel de ville de Shawinigan

Le rapport financier pour l'année 2018 a été déposé mardi soir à la séance du conseil municipal de Shawinigan, à l'hôtel de ville.

Photo : Radio-Canada / Pierre Germain

Marilyn Marceau

La Ville de Shawinigan a terminé l’année avec un surplus de près de 1,1 million de dollars. La dette nette, elle, a continué d’augmenter pour s’établir à 179 millions de dollars au 31 décembre 2018.

L’activité immobilière dans la Ville a beaucoup contribué à la hausse des revenus, grâce aux revenus de taxes et aux droits de mutation (taxe de bienvenue).

La vente d’un terrain à Canac sur le site de l'ancienne usine de Rio Tinto Alcan a beaucoup contribué à la hausse des revenus. Cette vente a engendré des revenus de plus de deux millions de dollars pour la Ville.

La Ville a aussi eu des dépenses imprévues, notamment, l’enlèvement de la neige qui a coûté 1 755 000 $ de plus. Un budget de près de 7-millions de dollars avait initialement été prévu pour les opérations de déneigement.

Des réparations d’urgence, dans les rues par exemple, ont aussi fait bondir le budget pour la voirie municipale de 525 000 $.

Augmentation d'environ 15 % de la dette

La dette nette s'élevait à 179 millions de dollars au 31 décembre 2018, ce qui est une hausse de 24 millions de dollars comparativement à l'année précédente.

98 % de cette dette est constituée de travaux d’égouts, d’aqueduc, d’achat d’équipements et de rénovation d’équipements, affirme le maire Michel Angers. Il n’y a pas d’argent qui est pris sur la carte de crédit pour faire des opérations.

La hausse de la dette est majoritairement due aux mises aux normes des infrastructures de l’eau potable (11,4 millions de dollars) et au projet d’assainissement des eaux usées dans le secteur Lac-à-la-Tortue (4 millions de dollars) ainsi qu'aux travaux d'infrastructures d’aqueduc, d’égouts et de voirie.

On ne laissera pas aux générations futures une ville en mauvais état. [...] Nos enfants et petits-enfants méritent aussi d’avoir une ville en santé.

Michel Angers, maire de Shawinigan
Michel Anger qui parle dans la salle du conseil municipal

Le maire de Shawinigan Michel Angers en mêlée de presse après le conseil municipal du 11 juin où le rapport financier pour 2018 a été déposé.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

En septembre 2016, la Ville de Shawinigan s’est donné comme objectif de réduire la dette de 24 % en 15 ans. L’objectif est que la dette descende à 120 millions de dollars en 2035.

Un  plafond annuel d'emprunt de 16 millions par année a été décrété par la Ville pour aider à limiter la hausse de la dette et cette limite est respectée pour l’instant, assure Michel Angers.

Le maire estime toutefois que la dette est 4 millions de dollars plus élevée que ce que prévoit le plan.

La valeur nette des immobilisations de la Ville est par ailleurs passée de 403,1 millions de dollars à 480,7 millions, ce qui représente une hausse de 77,6 millions de dollars.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale