•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens en campagne antivaccins auprès des députés du Nouveau-Brunswick

Une personne reçoit un vaccin au bras.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick veut rendre la vaccination obligatoire dans les écoles d'ici 2021.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

À la suite de l’annonce du vaccin obligatoire pour les élèves d’ici 2021, le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Dominic Cardy, assure avoir reçu des lettres de citoyens qui s’y opposent, mais le gouvernement ne changera pas pour autant son fusil d’épaule.

Le gouvernement a annoncé il y a quelques jours que la vaccination sera obligatoire pour les enfants fréquentant une garderie ou une école publique du Nouveau-Brunswick dès l’automne 2021. Seuls ceux avec une exemption médicale pourront y échapper.

La décision a été prise alors que le Nouveau-Brunswick compte 12 cas de rougeole répertoriés depuis le début de l’année dans la région de Saint-Jean.

Mais il semble que l’annonce du gouvernement du Nouveau-Brunswick ne fasse pas que des heureux. Le ministre de l’Éducation Dominic Cardy assure que des gens écrivent même aux députés de l’Assemblée législative pour leur faire part de leur mécontentement et les convaincre de s’y opposer.

Dominic Cardy devant des drapeaux du Nouveau-Brunswick et du Canada.

Dominic Cardy, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, pense que tous les enfants, sauf ceux avec des exemptions médicales, devraient être vaccinés.

Photo : Radio-Canada

Certains d’entre pensent que c’est lié à de grandes conspirations des entreprises [pharmaceutiques], pour contrôler les gens, pour soumettre la population à la domination d’autres pays ou même d’autres planètes. Donc c’est un groupe assez bizarre.

Il reconnaît toutefois que certains ont simplement peur des conséquences des vaccins sur les enfants. C’est un problème qui est là depuis des années et c’est basé sur une mauvaise compréhension des évidences scientifiques , dit le ministre.

Le gouvernement progressiste-conservateur n’a toutefois pas l’intention de se laisser influencer par cette campagne antivaccins. Le système de vaccination est sécuritaire, il prolonge la vie et la santé des Néo-Brunswickois et des Canadiens, assure-t-il.

C’est un cadeau de notre civilisation. C’est l’invention la plus importante dans toute l’histoire pour sauver des vies.

Dominic Cardy, ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick

Il y a une semaine, on apprenait que les parents de 651 enfants inscrits à la maternelle au Nouveau-Brunswick l'an dernier n'ont fourni aucune preuve de leur vaccination contre la rougeole, selon le ministère de la Santé.

Nouveau-Brunswick

Santé publique