•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une bonification bien accueillie, mais insuffisante selon la mère d’un enfant handicapé

Le petit Jacob dans les bras de sa mère Vanessa Lavoie. Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau
Radio-Canada

La mère d'un enfant lourdement handicapé de Sept-Îles se réjouit de l'aide supplémentaire annoncée par le gouvernement québécois pour les familles qui ne répondaient pas aux critères du programme, mais elle estime que le gouvernement devrait aller encore plus loin.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a annoncé mardi matin un nouvel investissement pour soutenir les familles des personnes aux prises avec une déficience.

Québec augmente de 30 millions de dollars le programme d'aide aux parents d'enfants lourdement handicapés.

L'enfant porte un chandail avec des dessins de dinosaures.Le jeune Jacob. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Vanessa Lavoie bénéficie déjà des programmes pour enfant handicapé et pour personne nécessitant des soins exceptionnels.

Maintenant, elle souhaite que Québec aille plus loin et reconnaisse le même statut aux parents qu'aux familles qui accueillent des enfants handicapés.

On parle beaucoup de l'iniquité entre les familles d'accueil et les familles d'origine de l'enfant, souligne Vanessa Lavoie. Exemple, je placerais Jacob chez mes parents, mes parents seraient payés comme famille d'accueil, 55 000 $ par année, alors que moi j'en reçois 14 000 $.

Vanessa Lavoie encourage d'autres parents d'enfant handicapé à faire des démarches pour bénéficier du nouveau programme gouvernemental. Elle estime que plus il y aura de demandes, plus les instances politiques réaliseront les besoins des familles.

Elle porte une veste en jeans.Vanessa Lavoie accorde une entrevue dans la cuisine familiale. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

J'incite tout autre parent à faire sa demande, c'est beaucoup de travail [...] il a fallu se rendre jusqu'au tribunal administratif du Québec pour arriver à avoir le deuxième supplément, parce au départ Jacob avait été refusé , indique Vanessa Lavoie.

Dans la foulée, Québec a annoncé une bonification de près de 8 millions de dollars du programme pour les proches aidants.

D'après le reportage d'Alix-Anne Turcotti

Côte-Nord

Politique provinciale