•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce cygne couve ses oeufs dans un nid de déchets

Un cygne a fait son nid à partir de brindilles et de déchets de plastique.
Un cygne a construit son nid sur des déchets dans le quartier Port Credit de Mississauga. Photo: Radio-Canada / Anne Bergman
Radio-Canada

Une pile de bouteilles de plastique, des gobelets de café, du polystyrène et des branches : ce n’est pas l’idéal pour faire un nid. Un cygne a tout de même décidé de pondre ses œufs sur cet amas de déchets, à Mississauga, en banlieue de Toronto.

Ça m’a vraiment brisé le cœur de voir ça , raconte Anne Bergman. Pendant sa marche quotidienne, Mme Bergman a remarqué le cygne, posé sur ses œufs entourés de déchets.

Les déchets, je ne les remarque plus, comme tout le monde. Mais quand j’ai vu le nid du cygne, j’ai été touchée.

Anne Bergman
Anne Bergman regarde, avec sa fille, le cygne, caché derrière la clôture.Anne Bergman et sa fille regardent le cygne derrière la clôture. Photo : Radio-Canada

La citoyenne a aussitôt pris une photo et l'a publiée sur Facebook avec la mention « cœur brisé ». En peu de temps, la publication a été partagée à de nombreuses reprises.

Grâce aux réseaux sociaux, Anne Bergman a pu joindre une organisatrice de corvées de nettoyage.

Celle-ci a mis peu de temps à la convaincre. Mme Bergman compte maintenant participer à une corvée de nettoyage, dès que sa fille aura terminé ses examens de fin d’année.

Un cygne dans son nid constitué de brindilles et de déchets en plastiqueUn cygne a établi son nid autour de plusieurs déchets, à Port Credit, aux abords du lac Ontario Photo : Radio-Canada / Anne Bergman

Je pense qu’on peut tous apprendre à poser le geste, à prendre un sac poubelle et des gants et à mettre les déchets dans le sac , explique-t-elle.

La Franco-Ontarienne se réjouit de voir que le gouvernement de Justin Trudeau interdira le plastique à usage unique dès 2021.

Ça donne de l’espoir; 2021, c’est dans pas très longtemps. Mais ça ne veut pas dire qu’il faut attendre.

Anne Bergman

Anne Bergman se croise les doigts et espère que les oisillons naîtront en bonne santé.

Toronto

Faune et flore