•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festival de jazz de Montréal : deux fondateurs à la retraite

Alain Simard (devant) et André Ménard (arrière) sur la Place des festivals, à Montréal Photo: Gracieuseté - Équipe Spectra
Radio-Canada

Deux des fondateurs du Festival international de jazz de Montréal (FIJM), Alain Simard et André Ménard, prennent leur retraite 40 ans après avoir révolutionné la scène culturelle de la métropole.

C’est en 1979 que les deux hommes ont présenté la toute première édition du FIJM.

J'ai fait rire de moi beaucoup en disant que ça attirait des touristes , raconte Alain Simard. Lors de ma première avec Jean-Pierre Ferland, il me demandait pourquoi je faisais un festival du jazz puisque tout le monde disait que ça ne fonctionnerait pas.

André Ménard et Alain Simard participent à une conférence de presse.André Ménard (gauche) et Alain Simard (droite) ont lancé le Festival international de jazz de Montréal en 1979. Photo : Gracieuseté - Équipe Spectra

40 ans plus tard, le Festival a su attirer des foules importantes, revitaliser la scène musicale montréalaise et permis à des artistes de renommée internationale de passer par la métropole, dont Stevie Wonder et Miles Davis .

Avant de se lancer dans l’important chantier du FIJM, M. Simard a été gérant et producteur. On lui doit d’ailleurs la présentation de concerts de Genesis , Gentle Giant et de Pink Floyd dans les années 1970.

En 1980, il organisait le premier spectacle d’un groupe québécois – Offenbach  – au Forum de Montréal.

J'ai réveillé Gerry [Boulet] un matin parce que j'avais eu l'idée pendant la nuit , raconte-t-il. J'avais même fait l'affiche.

À ses côtés lors de la conception du FIJM, André Ménard ne cache pas que leur idée a changé Montréal.

Je n’ai pas trop de modestie là-dessus , estime M. Ménard. On a fait partie d'une époque intéressante. Ce que le Festival laisse à sa ville est important. L'été à Montréal, il ne se passait pas grand-chose!

Maintenant entre les mains du Groupe CH

André Ménard et Alain Simard se sont également associés à Denise McCann pour fonder dans les années 1970 l’Équipe Spectra, responsable des FrancoFolies de Montréal et du Festival Montréal en lumière.

En 2013, l’entreprise est vendue au Groupe CH de Geoff Molson , également propriétaire d’evenko.

L'offre de Geoff Molson est venue et je l'ai acceptée avec plaisir , explique M. Simard. Parce que c'est un gentilhomme, il a pris le risque des dettes à son compte. Ce qui m'a permis d'avoir une belle retraite. C'est un peu égoïste, mais on arrive tous à un âge où on veut profiter de sa retraite!

Avec les informations de Louis-Philippe Ouimet

Musique

Arts