•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier désir, de Christine Gonthier

Portrait en couleur, en extérieur, de l'autrice Christine Gonthier devant une palissade en bois avec des fleurs jaunes au premier plan.

L'autrice Christine Gonthier

Photo : Karine Gonthier-Hyndman

Radio-Canada

Christine Gonthier est née à Rabat, au Maroc. Avec ses parents d'origine italienne, sicilienne, française et espagnole, et ses deux sœurs, elle a souvent changé de maison, de ville, de pays et d'école. Aujourd'hui, elle vit à Gatineau. Elle fait partie des 21 autrices et auteurs en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2019.

Christine Gonthier a fait des études en lettres françaises à l’Université d’Ottawa et travaille à son compte comme rédactrice de discours et traductrice agréée. Elle a récemment publié un récit, Désobéisens, dans le numéro 47 de la revue Zinc consacré au thème de la désobéissance. Elle est également l’autrice de quelques articles littéraires, d'un roman inédit (finaliste du prix Robert-Cliche en 2002 et mention spéciale du prix Jacques-Poirier) et de deux récits finalistes du Prix du récit de Radio-Canada en 2013 et 2017, Au vent mauvais et L’ogre.

Les premières lignes de Premier désir

La première chose qu’elle désire, c’est l’écriture.

Elle a cinq ans. Elle trace sur une feuille un cercle, un demi-cercle, un trait. Un serpent. Le "S" de "Sal" inscrit sur la salière. Le "P" de "Pimienta" écrit sur la poivrière. Ils sont en Espagne, et ce sont des mots espagnols qu’elle cueille au hasard, assise dans la cuisine. Elle ne dessine pas. Elle ne remplit pas les albums de coloriage. Elle veut écrire.

Ce qu’en pense le comité de sélection

La force de ce récit réside dans le point de vue adopté, le « elle », l’enfant de 5 ans déjà fascinée par la chose écrite : les lettres, les mots, les livres. L’autrice en questionnement revisite le territoire de l’enfance avec un regard presque chirurgical, il ne s’agit pas de s’émouvoir mais de rassembler les éclats d’un miroir fêlé par l’attente qui naît avec le « premier désir ». L’écriture hachurée, comme arrachée au vide, produit son effet. Le texte rappelle en outre l’importance et le rôle fondateur de nos premières années de vie.
Lynda Dion, lectrice 2019

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant du Prix du récit Radio-Canada 2019 remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vous aussi, vous écrivez? La période d'inscription pour un autre de nos prix de la création, le Prix de la nouvelle (fiction), est en cours du 1er septembre au 31 octobre!

Prix de la nouvelle inscrivez-vous maintenant

Livres

Arts