•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Syndicat des métallos de l'ABI annonce une alliance avec d'autres travailleurs

Clément Masse, le président du Syndicat des Métallos, parle en conférence de presse à l'Assemblée nationale.
Le Syndicat des Métallos de l'ABI annonce une alliance avec les chauffeurs de taxi. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Syndicat des Métallos de l'Aluminerie de Bécancour inc. (ABI) souhaite s'allier avec tous les travailleurs qui se sentent laissés de côté par le gouvernement Legault.

Au lendemain de l'annonce du dépôt d'une plainte auprès de l'Organisation internationale du travail, le syndicat veut se rapprocher de l'industrie du taxi, dont les membres sont eux aussi en conflit avec le gouvernement.

Une alliance qu'ils veulent voir s'élargir pour inclure d'autres travailleurs en colère et ainsi mener des actions communes sur le terrain.

L'enrichissement, ça ne sera pas seulement pour les multinationales, ça ne sera pas seulement pour les dirigeants d'entreprises. Selon Clément Masse, du Syndicat des Métallos, François Legault favorise les multinationales plutôt que les travailleurs.

Le dirigeant d'Alcoa a vu son salaire tripler en deux ans puis je n'ai pas entendu notre premier ministre trouver ça déraisonnable. Mais il trouve déraisonnable que des travailleurs et travailleuses d'ABI se battent depuis 17 mois sans salaire pour maintenir les conditions actuelles dans notre convention collective.

Mauricie et Centre du Québec

Relations de travail