•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est jour de budget à T.-N.-L., encore une fois

Tom Osborne, ministre des Finances de Terre-Neuve-et-Labrador, en point de presse.
Tom Osborne, ministre des Finances de Terre-Neuve-et-Labrador, défend son budget lors de sa présentation en avril 2019. Photo: Radio-Canada / Patrick Butler
Radio-Canada

Le Parti libéral dépose exactement le même budget que celui déjà proposé en avril dernier, avant les élections provinciales à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le ministre des Finances de Terre-Neuve-et-Labrador, Tom Osborne, présentera une version condensée du discours qu’il avait prononcé il y a déjà deux mois devant l’Assemblée législative. Les députés pourront ensuite débattre des différentes dispositions du budget.

Aucune hausse de taxes

Le budget libéral ne prévoit pas de hausse de taxes pour l’année fiscale 2019. Il élimine même la taxe sur l’assurance automobile, promet des tarifs d’électricité abordables et supprime la taxe de réduction du déficit.

Un total de 75 heures de débat est nécessaire avant le vote d’un budget. En avril, l'opposition avait reproché au gouvernement de ne pas avoir tenu un tel débat budgétaire avant d’avoir déclenché des élections, estimant que ce processus permettait de mieux comprendre la situation financière de la province.

Les libéraux avaient alors répondu que les chiffres étaient publics dans le budget déposé et que les partis et les citoyens pouvaient s’informer avant le vote.

Le budget de 2019 prévoit un excédent budgétaire de 1,9 milliard de dollars pour la province, car il comptabilise les recettes de l’Accord atlantique, signé avec le fédéral pour les 10 prochaines années. Sans cette entente, la province aurait plutôt connu un déficit de 575 millions de dollars cette année.

Une promesse électorale

Les libéraux ont misé sur le budget 2019 durant la campagne électorale. En fait, c’est carrément devenu la plateforme électorale du parti de Dwight Ball.

Comme les libéraux forment maintenant un gouvernement minoritaire, rien ne garantit qu’il passera lors du vote de l’Assemblée législative. Les partis d’opposition ont toutefois tous assuré qu’ils avaient l’intention de collaborer.

Avec les informations de Katie Breen de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale