•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement albertain promet finalement de payer pour les nouveaux élèves

Des enfants traversent la rue après être descendus d'un autobus scolaire.

Les écoles albertaines accueilleront 15 000 élèves de plus en septembre.

Photo : iStock / Martine Doucet

Laurent Pirot

La croissance du nombre d’élèves sera financée, a finalement annoncé le gouvernement conservateur albertain, après des semaines de silence sur les répercussions pour les écoles du gel annoncé des dépenses de la province.

« J’ai le plaisir de confirmer aujourd’hui que la hausse des effectifs proposée sera complètement financée pour l’année qui vient », a déclaré le ministre des Finances, Travis Toews, lors de la séance de questions, lundi après-midi.

Il répondait à une question de la néo-démocrate Sarah Hoffman, qui mettait en garde contre les conséquences possibles d’un gel de financement pour les conseils scolaires albertains, alors que 15 000 élèves supplémentaires sont attendus dans les écoles en septembre.

Les néo-démocrates ont régulièrement interpellé le gouvernement sur ce point, après avoir mis en garde les électeurs pendant la campagne électorale du printemps.

Les conservateurs n’avaient jusque-là jamais répondu clairement à la question, se contentant le plus souvent de promettre que le budget de l’éducation ne serait pas revu à la baisse.

La ministre de l'Éducation, Adriana LaGrange, a précisé que le montant nécessaire devrait être d'environ 150 millions de dollars pour quelque 15 000 élèves de plus.

C'est un montant important, comparé aux promesses de campagne des conservateurs.

Le parti a promis un gel du budget provincial et l'ensemble des nouvelles dépenses promises en campagne n'atteignait que 213 millions.

Alberta

Politique provinciale