•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kevin Durant n'aurait jamais dû jouer, selon des experts

Photo d'un homme portant un maillot bleu qui quitte le terrain en boitant et soutenu par un autre homme.
Kevin Durant quitte le terrain en douleur, lundi soir, durant le cinquième match de la série opposant les Warriors aux Raptors, à Toronto. Photo: La Presse canadienne / Chris Young
Radio-Canada

« Qu'ont-ils bien pu penser, de prendre le risque de le laisser jouer? » lance le professeur de l'Université de Toronto et ancien athlète olympique Bruce Kidd au sujet du basketteur Kevin Durant, des Warriors.

Le joueur étoile s'est blessé à nouveau, lundi soir, au début du deuxième quart du cinquième match de finale opposant les Warriors aux Raptors, à Toronto.

Kevin Durant effectuait un retour au jeu après plus d'un mois d'absence à cause d'une blessure au mollet droit.

Selon le président des Warriors, Bob Myers, il a subi cette fois-ci une rupture du tendon d'Achille à la jambe droite.

En pleurs après le match lundi soir, M. Myers a affirmé que personne n'était à blâmer, mais que s'il fallait que quelqu'un soit montré du doigt, que ce soit moi , a-t-il dit.

L'entraîneuse des Lancers de Windsor, Chantal Vallée, croit qu'il faut respecter le fait que [Kevin Durant] a voulu y aller pour ses frères, son équipe , alors que les Warriors faisaient face à l'élimination.

Pour sa part, le professeur Bruce Kidd pense que les Warriors ont mal mesuré les risques potentiels d'un tel retour au jeu dans un sport de contact comme le basketball.

[Même si Kevin Durant voulait jouer], ils auraient dû l'en dissuader.

Bruce Kidd, professeur et ancien athlète olympique

Il souligne que Kevin Durant pourrait maintenant manquer une partie de la prochaine saison à cause de sa nouvelle blessure.

Une blessure terrible

Kevin Durant (no 35), Serge Ibaka (no 9), Andre Iguodala (no 9) et Kyle Lowry (no 7)Kevin Durant n'aura joué qu'un peu plus d'un quart du match avant de se blesser à nouveau. Photo : La Presse canadienne / Chris Young

En entrevue à l'émission Y a pas deux matins pareils, de Radio-Canada, l'entraîneur adjoint du club-école des Raptors (905), Charles Dubé-Brais, affirme qu'une déchirure du tendon d'Achille, qui met beaucoup de temps à guérir, est l'une des pires blessures pour un basketteur.

Il croit que c'est sans doute l'amour du jeu qui a incité Kevin Durant à faire un retour sur le terrain, en pleine finale.

Sans vouloir montrer les Warriors du doigt, il ajoute ceci : Le risque a peut-être été mal quantifié. On aurait peut-être dû le protéger de lui-même.

M. Myers, des Warriors, a expliqué, lui, que Kevin Durant avait été suivi par une équipe de spécialistes médicaux pendant quatre semaines avant son retour au jeu. Le processus nous semblait être le bon , a-t-il affirmé, tout en ajoutant que sa nouvelle blessure était différente de la précédente.

De son côté, le joueur Draymond Green, des Warriors, a fustigé la réaction de la foule à l'aréna de la Banque Scotia, qui a applaudi initialement en voyant son coéquipier au sol, blessé. Ça manquait de classe , a-t-il lancé.

Ce n'est pas le Toronto que je connais , s'est désolé lui aussi Steph Curry, des Warriors, qui a vécu dans la région torontoise de 1999 à 2002, lorsque son père jouait pour les Raptors.

Le prochain match de la finale entre les Raptors et les Warriors aura lieu jeudi à Oakland. Toronto mène la série 3 à 2.

Basketball

Sports