•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opioïdes : 19 surdoses en un week-end dans une petite ville ontarienne

Une seringue usagée et des médicaments d'ordonnance sont éparpillés de façon désordonnée.
La crise des opioïdes ne frappe pas seulement les grandes villes. Photo: iStock / Darwin Brandis
Radio-Canada

Le chef adjoint de la police de Peterborough dit qu'il n'a jamais rien vu de tel en 33 ans de carrière. La petite ville au nord-est de Toronto a connu 19 surdoses liées aux opioïdes, dont deux ont été mortelles, lors du premier week-end de juin.

Il n'y a rien de pire pour les policiers actuellement que la crise des opioïdes, spécifiquement le fentanyl, dit le chef adjoint Timothy Farquharson.

Il est en faveur de l'ouverture d'un site d'injection supervisée dans sa communauté.

Christian Harvey, directeur de l'organisme Warming Room Community Ministries, presse la province à en faire plus pour s'attaquer à cette crise.

Il raconte que le refuge géré par l'organisme a enregistré plus de 50 surdoses depuis juin dernier.

C'est terrifiant. Les travailleurs de première ligne comme nous se sentent abandonnés [par la province].

Christian Harvey, directeur de l'organisme Warming Room Community Ministries

Selon M. Harvey, la province doit mieux encadrer la prescription des opioïdes, notamment.

Le gouvernement provincial rétorque qu'il est en train d'élaborer un système mieux coordonné , citant entre autres la création d'un Centre d'excellence en santé mentale et en lutte contre les dépendances et la nouvelle méga-agence Santé Ontario.

Notre gouvernement adopte aussi une approche interministérielle... en faisant des investissements dans les services de santé mentale communautaire, de justice et de logement, ainsi que pour des lits pour de soins de santé mentale, explique la porte-parole de la ministre de la Santé Christine Elliott, Hayley Chazan.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Crise des opioïdes