•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les prix Tony, marqués par une victoire historique

Ali Stroker, dans son fauteuil roulant, brandit son prix Tony.
L'actrice Ali Stroker est la première personne en fauteuil roulant à recevoir un prix Tony. Photo: getty images for tony awards pro / Theo Wargo
Radio-Canada

Après s’être ouverte sur un numéro de James Corden vantant les mérites du spectacle vivant par rapport aux téléséries, la cérémonie des prix Tony, qui s’est déroulée dimanche soir à New York, a vu triompher Ali Stroker. La jeune actrice est la première personne en fauteuil roulant à être primée.

L’animateur de la soirée, James Corden, a donné le coup d'envoi à cette 73e cérémonie des prix Tony, qui récompensent tous les ans les meilleures productions de Broadway, par une prestation de près de 10 minutes pendant laquelle il a chanté et dansé.

À l’heure de la popularité de Netflix, James Corden a rendu hommage, avec humour, aux vertus du théâtre vivant, avec des comédiens en chair et en os se produisant en direct sur les scènes de Broadway.

Comme l’a chanté James Corden, Broadway est bel et bien vivant. En effet, un nombre record de 14,77 millions de billets se sont vendus pour les 38 spectacles présentés pendant la saison 2018-2019.

La diversité à l’honneur

Deux femmes se sont distinguées lors de cette cérémonie des prix Tony. L’actrice et chanteuse Ali Stroker, qui s’est fait connaître en participant à l’émission The Glee Project, est devenue la première personne en fauteuil roulant à remporter un prix Tony.

Paralysée depuis un accident survenu lorsqu’elle était enfant, Ali Stroker joue depuis l’an dernier dans la comédie musicale Oklahoma!.

Ce prix est pour chaque enfant handicapé qui nous regarde ce soir et qui attendait de se voir représenté sur cette scène.

Ali Stroker

Rachel Chavkin, metteuse en scène de Hadestown, et la seule femme à la tête d'une comédie musicale cette saison, a gagné le prix de la meilleure mise en scène d’une comédie musicale.

ll y a tant de femmes qui sont prêtes, tant d'artistes de couleur qui sont prêts.

Rachel Chavkin

Ce n'est pas un problème de tuyau percé, [c’est-à-dire de femmes qui quittent le domaine]. Cela résulte d’un manque d'imagination de la part d'un secteur censé imaginer comment le monde pourrait être , a-t-elle ajouté en recevant son trophée.

À noter, l’arrivée remarquée sur le tapis rouge des prix Tony du comédien Billy Porter, qui a reçu en 2013 un prix Tony pour son interprétation de la drag queen Lola dans la comédie musicale Kinky Boots. En soutien au droit à l’avortement, présentement menacé aux États-Unis, il portait une robe-costume rose et rouge, dont la traîne avait la forme d’un utérus.

Billy Porter porte une robe-costume rose et rouge à la traîne en forme d'utérus sur le tapis rouge. Le comédien Billy Porter a porté une robe-costume à la traîne en forme d'utérus lors des prix Tony. Photo : getty images for tony awards pro / Dimitrios Kambouris

Les droits des femmes sont attaqués présentement. Je défends tous ceux qui sont privés de leurs droits. Aucun d’entre nous n’est libre tant que nous ne sommes pas tous libres , a-t-il déclaré.

Le triomphe de Hadestown et de The Ferryman

Hadestown, une comédie musicale librement inspirée de la mythologie grecque, et The Ferryman, une pièce de théâtre sur le conflit en Irlande du Nord, ont été les grands vainqueurs de cette remise des prix Tony.

Version très moderne du mythe d'Orphée et Eurydice, aux sonorités folk et jazz, Hadestown a reçu huit prix.

Ce spectacle est arrivé à Broadway en avril, après un parcours de 13 ans inhabituel pour les grandes productions de Broadway.

Après avoir initialement été un spectacle chanté, sans chorégraphie, présenté dans le Vermont à partir de 2006, il est devenu un album à succès, puis un spectacle off-Broadway, qui est passé par Londres et le Canada.

Si Hadestown a un message, c'est que le changement est possible, qu'après des périodes noires, le printemps va revenir , a souligné la productrice Mara Isaacs en recevant son trophée.

Quant à la pièce The Ferryman, de Jez Butterworth, elle a obtenu quatre Tony, dont celui de la meilleure pièce. Le réalisateur Sam Mendes a été récompensé pour la mise en scène de ce spectacle, qui raconte l'histoire tragique d'une disparition dans l'Irlande du Nord de 1981, en plein conflit opposant les républicains aux unionistes.

Bryan Cranston en critique de Trump

Autre vainqueur des prix Tony dimanche soir : Bryan Cranston. L’acteur de Breaking Bad est reparti avec le Tony du meilleur acteur pour son rôle dans Network, une pièce portant sur un journaliste de télévision.

Il a dédié son trophée aux vrais journalistes du monde entier . Les médias ne sont pas l'ennemi du peuple, la démagogie est l'ennemi du peuple , a-t-il dit, critiquant ainsi sans le nommer Donald Trump, qui a plusieurs fois qualifié les médias d'ennemis du peuple.

Avec les informations de Agence France-Presse, The Hollywood Reporter, et Variety

Arts de la scène

Arts