•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assurance-emploi : une lueur d'espoir pour les saisonniers de la Péninsule acadienne

Une pancarte où on peut lire : « Fédéral, adapte le chômage à la réalité régionale. »
Une manifestation contre le « trou noir » de l'assurance-emploi à Richibucto. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les travailleurs saisonniers de la Péninsule acadienne espèrent être mieux représentés lorsque la révision des régions administratives annoncée par le commissaire de l'assurance-emploi sera terminée.

Le gouvernement fédéral a annoncé lundi qu’il songeait à apporter des modifications aux régions administratives de l’assurance-emploi, qui déterminent les conditions d’admissibilités des travailleurs aux prestations.

L'exercice est jugé encourageant par les saisonniers de la Péninsule acadienne. Ils espèrent qu'une future carte de l'assurance-emploi reflétera mieux leur réalité.

La révision des régions a déjà été entamée et fait partie d’un processus normal qui a lieu tous les cinq ans.

Les limites des 64 régions administratives de l’assurance-emploi seront scrutées à la loupe afin de déterminer le nombre d’heures que doit travailler une personne pour être en mesure de réclamer des prestations d’assurance-emploi.

On a choisi au Canada d’avoir un système où la qualité et la durée des prestations dépendent du taux de chômage, donc on a une obligation de s’assurer que les régions sont délimitées le mieux possible pour refléter les conditions qui sont spécifiques à chacune , explique le commissaire à l'assurance-emploi, Pierre Laliberté, qui doit déposer ses recommandations en septembre 2020.

Fernand Thibodeau, le porte-parole du comité de l'assurance-emploi au Nouveau-Brunswick, trouve que le système actuel est très loin de répondre aux besoins des travailleurs de la Péninsule acadienne.

Fernand Thibodeau assure qu'il va continuer de défendre les intérêts des travailleurs saisonniersFernand Thibodeau assure qu'il va continuer de défendre les intérêts des travailleurs saisonniers Photo : Radio-Canada / René Landry

Ces derniers ne trouvent pas normal qu’ils fassent partie de la grande région administrative Restigouche-Albert qui s'étend de Campbellton à Shediac, dit-il.

Prends la Péninsule acadienne ici et si tu regardes juste l’économie de Bathurst, ce n’est pas la même comme ici. Si tu vas à Miramichi, ce n’est pas la même que dans la Péninsule acadienne. Nous, ici, on est dans un secteur de l’industrie saisonnière , martèle M. Thibodeau.

Durant les nombreuses manifestations qui ont eu lieu ces dernières années, les travailleurs saisonniers réclamaient chaque fois la même chose : que la Péninsule acadienne ait un statut particulier, vu les conditions particulières de la région.

Un manifestant brandit une pancarte sur laquelle est illustré le drapeau acadien et un trou noirÀ plusieurs reprises, des travailleurs ont manifesté dans la Péninsule acadienne l'an dernier, demandant une révision des régions administratives. Ci-dessus, des travailleurs manifestent à Tracadie. Photo : Radio-Canada

Je pense qu’on doit abolir complètement ces diviseurs-là et répondre aux besoins réels des travailleurs de l’industrie saisonnière , soutient Fernand Thibodeau.

Des révisions annoncées à la veille d’une élection

La révision des régions de l'assurance-emploi est entamée à la veille des prochaines élections fédérales.

Dans la Péninsule acadienne, certains croient que c'est une façon pour le gouvernement libéral d'attirer des votes en prouvant, à quelques mois des élections, qu'il tient compte des préoccupations des travailleurs du secteur saisonnier.

Le commissaire rejette cette idée en expliquant que c’est son service qui a lancé la révision et non le gouvernement.

Le gouvernement a accepté notre calendrier accéléré, mais ce n’était pas le gouvernement qui a pris l’initiative ici. Le gouvernement dans ce cas ici a été très respectueux des prérogatives de la commission , déclare Pierre Laliberté.

Avec les informations de François Vigneault

Nouveau-Brunswick

Emploi