•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les évacués de Pikangikum commencent à rentrer chez eux

Des hommes en uniforme aident un homme âgé à sortir d'un avion militaire.
Un des nombreux évacués de Pikangikum, lors de son arrivée à Thunder Bay Photo: Radio-Canada / Miguel Lachance
Radio-Canada

Les membres de la Première Nation ontarienne de Pikangikum qui ont été évacués à Winnipeg en raison d’un incendie de forêt ont commencé à rentrer chez eux. Le feu Red Lake 14, qui menaçait leur village, est contenu depuis dimanche.

Un premier vol en provenance du Manitoba a atterri à Pikangikum vers 16 h lundi et un deuxième est attendu vers 19 h, selon la chef Amanda Sainnawap.

D’autres vols de Winnipeg sont prévus mardi.

Une carte de l'OntarioLa Première Nation de Pikangikum vit à deux heures de vol de Thunder Bay et n’est pas accessible par la route. Photo : Google Earth

Les personnes qui ont quitté la communauté par leurs propres moyens ont également reçu le feu vert pour y retourner.

Ceux qui ont été évacués vers Thunder Bay, Kapuskasing, Smooth Rock Falls, Timmins et Cochrane doivent pour l’instant attendre, le temps que les autorités planifient l’horaire des vols.

Selon le chef des pompiers de Pikangikum, les derniers évacués devraient pouvoir retourner chez eux d’ici le début de la semaine prochaine.

Nord de l'Ontario

Feux de forêt