•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déneigement a coûté 4 M$ de plus que prévu à Sherbrooke

Les conditions routières sont difficiles à Sherbrooke en ce lendemain de tempête.

En raison de la rigueur de l'hiver 2018-2019, la Ville de Sherbrooke a dû payer plus de 4 millions de dollars de plus que prévu.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’hiver long et rigoureux a coûté cher aux Sherbrookois. Les coûts de déneigement de la saison 2018-2019 s’élèvent à 14,4 millions de dollars, soit environ 4 millions de plus que prévu.

Avec 102 journées de neige, 415 cm de neige sont tombés à Sherbrooke pendant la saison hivernale. Il s’agit de 146 cm de plus que la moyenne des cinq dernières années. De telles accumulations ne s’étaient pas vues au cours des 25 dernières années.

Les opérations de déneigement ont donc coûté 40 % de plus que la somme budgétée.

L'enlèvement de la neige, l’achat d’abrasif et le dégagement des puisards lors des épisodes de pluie expliquent en grande partie les dépassements de coûts.

On a la chance d’être sur deux exercices budgétaires, donc il y a déjà 1,15 million de dollars qui ont été absorbés dans l’exercice 2018. Présentement, le budget de déneigement est presque totalement consommé et il reste encore novembre et décembre à venir , a expliqué la directrice du Service de l'entretien et de la voirie, Guylaine Boutin, lors du dépôt du rapport Vivre avec l’hiver.

Graphique exposant les coûts de déneigement comparativement aux montants budgétés.

L'hiver rigoureux a causé d'importants dépassements de coûts liés au déneigement des rues de Sherbrooke.

Photo : Capture d'écran / Ville de Sherbrooke

Explosion des plaintes de citoyens

Les citoyens ont été plus nombreux que par les années passées à déposer des requêtes pour signifier des problèmes liés au déneigement. Le Service de l’entretien et de la voirie a dû traiter 3210 requêtes comparativement à 1958 pour la saison 2017-2018.

Juste l’enlèvement de neige, c’est le quart des requêtes, c’est quand même important. Les demandes d’élargissement de rue ont été énormes, [598] requêtes , expose Guylaine Boutin.

On a dénombré aussi 550 requêtes concernent des rues glacées.

Aussi, la neige a tombé en phénomène de jour. Ce qui fait en sorte que quand on faisait notre opération de tassement la nuit, le citoyen avait nettoyé son entrée, on repassait le matin et il avait à pelleter son entrée, ce qui n’est pas très agréable. On a eu beaucoup de questionnement sur nos méthodes , poursuit-elle.

Quelques chiffres sur hiver 2018-2019

  • 415 cm de neige reçus
  • 12 épisodes de verglas
  • 13 journées avec des accumulations de neige supérieures à 10 cm
  • 43 000 tonnes de sel et d’abrasifs étendus
  • 1119 km de rues et 340 km de trottoirs et de sentiers à déneiger
  • En situation hivernale difficile, les effectifs s’élèvent à 150 personnes

Déneigement en régie ou au privé? Le statu quo recommandé

À Sherbrooke, plus des trois quarts des rues sont déneigées en régie, soit par les employés municipaux. L’entretien de 23 % du réseau routier est effectué par trois entrepreneurs privés.

Selon le rapport, le déneigement en régie a coûté plus cher qu'au privé : 11 072 $ /km en régie contre 7531 $ /km au privé.

Au privé, le contrat est à prix fixe. Peu importe ce qui tombe, il n’y a pas de surplus de coûts. Donc, un hiver, avec ce qui nous est tombé sur la tête, ça a coûté beaucoup plus cher au niveau de la régie parce qu’on a absorbé toute la rigueur de l’hiver , affirme Guylaine Boutin.

La directrice du Service de l'entretien et de la voirie recommande tout de même le statu quo. Le partage des risques fait qu’une autre année où il va y avoir moins de chutes de neige, ça va coûter moins cher en régie et le privé va coûter plus cher , croit-elle.

Ça nous permet d’avoir deux modèles qui peuvent se compléter. Et au niveau des opérations c’est une bonne façon de se comparer, un bon indicateur de performance , ajoute Mme Boutin.

Le rapport Vivre avec l’hiver pourra être consulté sur le site Internet de la ville de Sherbrooke dès mardi matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique municipale