•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une sénatrice de la Saskatchewan critiquée pour un message controversé sur Twitter

Une jeune femme dans une salle de réunion regarde au loin, le visage neutre. Deux autres femmes sont assises en arrière-plan.

La sénatrice de la Saskatchewan, Denise Batters.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

La sénatrice de la Saskatchewan Denise Batters a été vivement critiquée par les internautes après avoir publié un message sur Twitter dans lequel elle fait un lien entre une panne de courant survenue à Regina, samedi, et les politiques énergétiques de Justin Trudeau.

Panne importante de courant dans le sud-est de Regina. C’est un aperçu de l'avenir au Canada si Justin Trudeau est réélu avec sa terrible politique contre l’industrie énergétique , a-t-elle écrit dans le message.

La sénatrice conservatrice y a ajouté des mots-clics faisant référence à la taxe carbone, au projet de loi C-69, qui resserre les évaluations environnementales des projets, et au projet de loi C-48, qui vise à restreindre le transport du pétrole brut le long de la côte nord de la Colombie-Britannique.

Des centaines d’internautes l’ont vivement critiquée, certains mettant en doute sa compréhension du fonctionnement du système électrique.

Certains utilisateurs du réseau social ont jugé ridicule le message de la sénatrice, et d’autres lui reprochent de ne pas accorder d’importance aux faits.

Selon SaskPower, l'interruption de courant de samedi, qui a touché environ 7000 clients et a duré trois heures, a été causée par la panne d’un transformateur.

SaskPower a expliqué qu’un tiers des pannes de courant est dû à des défaillances dans l'équipement et que les deux autres tiers sont causés par les conditions météorologiques ou des feux de forêt. L'entreprise a aussi indiqué que les réparations du transformateur en panne ont été effectuées le lendemain de la panne.

CBC a tenté d’obtenir des réactions de la sénatrice, mais son bureau n’a pas souhaité faire de commentaires sur le sujet.

De son côté, le ministre de l’Environnement de la Saskatchewan, Dustin Duncan, a déclaré : « La décision du gouvernement du Canada d’accélérer la sortie du charbon a créé des défis pour la planification de l’offre d’énergie pour le réseau électrique de la Saskatchewan. »

Il reste toutefois convaincu que SaskPower sera en mesure de fournir de l’énergie de façon fiable et durable à l’avenir.

En janvier, la Saskatchewan et le gouvernement fédéral ont conclu un accord pour que la province ferme la plupart de ses centrales au charbon d'ici 2030.

Avec les informations de Nicolas Duny et de CBC News

Saskatchewan

Politique fédérale