•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les deux assises sur un divain qui se regardent en souriant

Pascale Boivin et sa fille Sokina Newashish dans leur maison de Wemotaci.

Photo : Radio-Canada

Élyse Allard
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il n’existe pas encore de dictionnaire atikamekw. Pourtant, c’est la langue autochtone la plus vivante au pays : 95 % des Atikamekw parlent la langue de leurs ancêtres, l’une des plus anciennes au monde.

En cette Année internationale des langues autochtones, proclamée par l’Organisation des Nations unies (ONU), découvrez les bases de ce dialecte algonquien avec l’une des auteurs du futur dictionnaire atikamekw, prévu pour 2020 : la technolinguiste Nicole Petiquay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !