•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tragédie minière de Glace Bay : un parc à la mémoire des disparus

Joanne Sheppard, l'instigatrice du projet de parc commémoratif, pose devant une photo en format géant de son père, le visage noirci.

Joanne Sheppard est l'instigatrice du projet de parc commémoratif. Son père, Fabien Young, a péri dans l'explosion d'une mine de Glace Bay en 1979.

Photo : CBC/George Mortimer

Radio-Canada

La première phase d’un parc aménagé à Glace Bay, au Cap-Breton, à la mémoire des mineurs morts accidentellement dans les mines de charbon de la région, ouvrira mardi.

Le parc surplombe l’océan, dans un lieu paisible derrière le musée des mineurs du Cap-Breton.

À terme, le parc comprendra, entre autres choses, une statue et un monument où seront inscrits les noms de tous les mineurs tués ou blessés lors de l’explosion à la mine no 26 de Glace Bay en 1979.

Douze mineurs ont perdu la vie ce jour-là et quatre ont été blessés.

Des souvenirs douloureux

Sheldon Gouthro était superviseur la nuit de la déflagration. Il a été le premier à découvrir les mineurs tués.

J’ai d’abord croisé quatre hommes qui étaient brûlés et qui criaient : "Sortez-nous de là!" Ensuite, nous nous sommes rendus dans la taille en activité et c’est là que nous avons découvert le premier mort , décrit celui qui est maintenant un guide au musée.

Je n’arrivais pas à y croire! Je croyais vivre un cauchemar. Je connaissais personnellement chacun de ces hommes. C’était bouleversant!

Sheldon Gouthro, ancien superviseur de la mine no 26 de Glace Bay
Sheldon Gouthro, guide au musée des mineurs de Glace Bay, en entrevue

Le mineur à la retraite Sheldon Gouthro est le premier à avoir découvert les mineurs tués.

Photo : CBC/George Mortimer

Joanne Sheppard avait 17 ans lorsque son père, Fabien Young, a péri dans l'explosion. Elle se rappelle le coup de fil qui a prévenu la famille de huit enfants de ce qui était arrivé.

Ça nous a réveillés à 7 h le matin et c’est comme ça que nous avons appris qu’il y avait eu une explosion. Nous avons attendu des heures avant d’avoir la nouvelle selon laquelle nous avions perdu notre père.

Elle est l’instigatrice du parc commémoratif, un projet qu’elle juge important pour toute la communauté.

J’ai toujours voulu un lieu paisible, calme, serein où nous pourrions aller rendre hommage aux mineurs qui ont perdu la vue ce jour-là et aux autres qui ont péri au fil des années dans d’autres communautés minières , explique-t-elle.

La directrice générale du musée des mineurs, Mary Pat Mombourquette, renchérit. Les gens dans notre communauté se rappellent où ils étaient et ce qu’ils faisaient [lors de l’explosion] [...] Ça a touché l’ensemble de la communauté.

Un ensemble « émouvant »

Le parc ouvrira le 11 juin, à l’occasion de la journée qui honore le mineur Bill Davis et tous les autres qui sont morts dans l’industrie minière.

La statue et le monument seront ajoutés dans une phase ultérieure de l’aménagement du parc, l’année prochaine.

L'entrée du musée des mineurs de Glace Bay.

Le parc sera situé derrière le musée des mineurs de Glace Bay.

Photo : CBC/George Mortimer

Mme Mombourquette affirme que l’ensemble sera très émouvant.

La partie qui fera face au musée représentera 12 mineurs dans une mine souterraine et, derrière eux, il y a aura une ouverture dans la statue qui symbolisera l’entrée de la mine avec la lumière qui traverse l’obscurité.

En contournant la statue, les visiteurs, poursuit-elle, verront une femme assise à une table de cuisine, un bébé sur les genoux et deux assiettes sur la table. L’assiette en face d’elle sera vide.

Enfin, dans un coin opposé de la statue, il y aura 13 pierres, le casque d’un mineur posé sur le dessus de chacune d’elles ainsi qu’une plaque au nom de chacun des mineurs tués lors de l’explosion de Glace Bay. Sur la 13e pierre, les noms des quatre mineurs blessés seront inscrits.

Avec les informations de George Mortimer, CBC

Nouvelle-Écosse

Histoire