•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le BAPE à Lac-Mégantic : les attentes sont grandes

Des selles déposées entre deux rails d'une voie ferrée.
Le BAPE se rend à Lac-Mégantic cette semaine en lien avec le projet de construction d’une voie de contournement. Photo: VIA Rail
Mélissa Fauteux

Les citoyens et organismes l’espéraient depuis des mois et c’est finalement mardi que s’ouvriront les audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) en lien avec le projet de construction d’une voie de contournement à Lac-Mégantic.

Ces audiences seront divisées en deux parties. La première, d’une durée de deux jours selon les besoins des citoyens et de la Commission, vise à permettre aux participants de poser des questions afin de mieux comprendre le projet.

La seconde, qui commencera le 16 juillet prochain, permettra à la Commission d’entendre les personnes, les groupes et les organismes qui désirent s’exprimer sur le sujet. Pour ce faire, ils pourront déposer un mémoire ou s’adresser simplement à la Commission.

À nouveau, c’est à Joseph Zayed que l’on a confié le mandat de présider cette commission. En 2017, c’est lui qui était à la tête du BAPE sur les options de réaménagement de la voie ferrée traversant le centre-ville de Lac-Mégantic.

M. Zayed aura jusqu’au 9 octobre pour remettre son rapport au ministre de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques, Benoît Charrette. Ce dernier disposera de 15 jours pour le rendre public.

Entrevue avec Robert Bellefleur à l'émission 24/60

Attentes citoyennes

Les espoirs sont grands pour les citoyens. À Lac-Mégantic, la population ne comprend pas la logique derrière ce projet. On a vécu une des plus grosses tragédies ferroviaires en Amérique du Nord et on nous présente encore les mêmes conditions de risque. C'est-à-dire une voie ferrée où on va faire du stationnement en haut des pentes. La population a droit à la quiétude, à la sécurité. Ça coûte quoi de le faire en bas des pentes? Ça va prendre le même nombre de dormant, de rails. Ce sont les mêmes infrastructures qui vont être installées dans un endroit sécuritaire , soutient le porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic.

La mairesse de l'endroit, Julie Morin, nourrit également des attentes face à ces audiences. Mes attentes, c'est qu'on puisse démontrer ce sur quoi on s'entend les trois municipalités. C'est-à-dire la nécessité de la voie de contournement et le fait que l'on veuille que la gare de triage se fasse dans le parc industriel de Lac-Mégantic. Enfin, on veut que les citoyens qui seront impactés soient bien compensés de façon juste et équitable et qu'ils soient entendus. C'est ce que le BAPE va permettre ,croit-elle.

Cette nouvelle voie de contournement mesurerait 12 km et traverserait les municipalités de Nantes, Lac-Mégantic et Frontenac. Une nouvelle voie d’évitement serait également construite dans le secteur de Frontenac. Ce projet, évalué à 133 millions de dollars, serait financé à 60 % par Ottawa et 40 % par Québec.

Estrie

Transports