•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac se font entendre

Les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac sont excédés et se font entendre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Environ 200 sinistrés ont participé samedi à une marche à Sainte-Marthe-sur-le-Lac pour demander au gouvernement Legault de créer un programme spécial et bonifier les indemnisations offertes aux sinistrés des récentes inondations.

Ces citoyens n'avaient jamais pensé qu'ils habitaient en zone inondable. Pour eux, c'est la rupture d'un ouvrage d'ingénierie qui était sous la responsabilité de la municipalité et du gouvernement qui a causé les importants dégâts matériels qu'ils ont subis et non un débordement naturel du lac.

On n'a jamais signé pour une zone inondable, ce qui nous différencie des autres inondations au Québec. C'est un bris d'infrastructure. Pis ça, il faut être clair là-dessus, on subit présentement pour l'incompétence municipale et au niveau du gouvernement du Québec , affirme une citoyenne.

On devrait avoir le choix de rester ou de quitter et [obtenir] une compensation de la valeur de nos maisons avant l'inondation , affirme un autre citoyen.

Ces résidents ont dû être évacués lorsque la digue qui ceinturait un quartier a cédé le 27 avril dernier.

Depuis, une demande de recours collectif a été déposée et un programme spécial est réclamé au gouvernement.

Une nouvelle digue plus haute ne rassure pas tout le monde

Si on calcule qu'avec le réchauffement climatique, la fonte, la fonte des glaces est plus rapide : d'après nous autres, ce qui peut arriver au fil des années, [c'est que] l'eau va toujours monter un petit peu plus haut , explique un résident.

Le problème c'est qu'on n'a pas vraiment de réponses. La mairesse ne donne pas beaucoup d'informations. Elle se cache un peu derrière le fait qu'il va y avoir une action collective juridique. mais on veut avoir des réponses parce que nous, on est juste en arrière de la digue , déplore une résidente.

Les discussions se poursuivent, mais les parties sont encore loin d'une entente.

Il y a eu des ouvertures de la part du gouvernement pour avoir un programme spécial pour Sainte-Marthe-sur-le-Lac. On n'a pas plus de détails là-dessus. Nous ce qu'on veut, c'est du concret. On veut avoir des dédommagements qui vont prendre en compte la valeur de nos maisons , affirme Jean-François Deschenes, organisateur de la marche.

Plusieurs sinistrés sont prêts à déménager s'ils obtiennent un juste prix. Les autres attendent surtout de voir si ont va refaire la digue avant les crues du printemps prochain.

Avec les informations de Michel Marsolais

Grand Montréal

Catastrophes