•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première visite officielle de Louise Mushikiwabo au Québec

Louise Mushikiwabo, Liza Frulla et Nadine Girault

Louise Mushikiwabo est accueillie à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ), à Montréal par sa directrice générale Liza Frulla et la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

La secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, est au Canada jusqu'au 12 juin pour sa première visite officielle au Québec et au pays depuis son entrée en fonction, en janvier.

L'horaire de Mme Mushikiwabo sera bien rempli pendant son séjour.

Dimanche soir, elle participera à un dîner de travail offert par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec, à Montréal.

Elle prononcera un discours lundi à l'ouverture officielle de la Conférence de Montréal, puis elle s'entretiendra avec la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et livrera un autre discours à l'occasion d'une table ronde intitulée « Les enjeux de la transformation numérique de la Francophonie : la contribution du Québec ».

Mardi, le premier ministre du Québec, François Legault, l'accueillera officiellement, puis elle sera reçue à l'Assemblée nationale, où elle assistera à la période des affaires courantes en après-midi.

La numéro un de la Francophonie participera aussi à une activité organisée par les Offices jeunesse internationaux du Québec, le Secrétariat à la jeunesse et le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Selon le communiqué du Ministère, des jeunes souligneront comment leurs expériences pourraient être partagées avec celles des jeunes de l'espace francophone.

Mme Mushikiwabo doit également rencontrer Justin Trudeau et discuter avec lui des « progrès réalisés depuis le Sommet d'Erevan » afin de faire avancer leurs priorités communes – notamment l'égalité des sexes, le respect des droits de la personne de même que la protection et la promotion de la langue française et des cultures francophones, souligne le Cabinet du premier ministre canadien.

« Les objectifs et priorités de l'Organisation, ainsi que la modernisation administrative que l'Organisation entreprend », seront aussi abordés lors de leur rencontre.

La Francophonie regroupe 88 États et gouvernements ayant la langue française en commun. Le Canada compte quatre sièges au sein de l'Organisation internationale de la Francophonie : en plus de la représentation fédérale, le Nouveau-Brunswick et le Québec en sont membres à part entière, et l'Ontario y a un statut d'observateur.

Politique internationale

International