•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un musicien connu dans la région meurt par balle au marché By : un suspect arrêté

Un homme pose devant une étagère blanche et vide.

Markland Campbell, plus connu sous son nom de scène Jahiant Jahh, est mort à la suite d'une fusillade dans le marché By, vendredi.

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Markland Campbell, artiste reggae, plus connu sous le nom de Jahiant Jahh, est mort à la suite d'une fusillade survenue vendredi soir dans le marché By, à Ottawa. Les policiers ont arrêté un suspect.

L'homme de 42 ans était dans un état critique lors de l'arrivée des policiers sur les lieux, vers 21 h 30, selon le Service de police d'Ottawa (SPO).

Les enquêteurs du SPO ont mentionné samedi soir avoir arrêté un homme de 18 ans lié à cette fusillade. Le suspect doit comparaître dimanche matin. Les enquêteurs ont précisé qu'ils ne cherchaient pas d'autres suspects dans cette affaire.

La victime a été trouvée rue York, près de l'édifice de la Place du marché By. Selon les policiers, les coups de feu ont été tirés à l'autre extrémité de l'édifice, rue George. Des enquêteurs de l'Unité des bandes et armes à feu du SPO étaient toujours sur place samedi.

Une auto-patrouille sur la scène d'un crime.

Les coups de feu ont retenti près de l'édifice de la Place du marché By.

Photo : Radio-Canada / C.C.

Cette fusillade mortelle – la seconde depuis le début de l'année – soulève l'inquiétude des résidents du quartier.

Ce nouvel événement vient renforcer la prémisse du secrétaire de l’Association communautaire de la Basse-Ville, Normand Moyer, concernant le marché By.

Il y a un problème de criminalité , a-t-il déclaré en entrevue à Radio-Canada.

En avril, un homme de 25 ans a été atteint par balle sur la rue York, puis a succombé à de graves blessures à l'hôpital où il avait été transporté.

M. Moyer s'est dit frustré de voir que ni la Ville ni les commerçants ne semblaient s'inquiéter . Ce dernier a également appelé le conseiller municipal Mathieu Fleury à agir.

Des fleurs, des bougies et une photo d'un homme tué par balles.

Des fleurs et des bougies ont été déposées à l'endroit de la fusillade samedi.

Photo : Radio-Canada / Audrey Roy

« C'est pas simple »

Questionné à ce propos, le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, a mentionné que la fusillade de vendredi soulevait des inquiétudes additionnelles , notamment en raison de l'heure à laquelle elle est survenue.

Les enjeux de santé mentale et de toxicomanie, la présence de gangs de rue et le secteur, particulièrement achalandé, sont trois facteurs de risque sur lesquels il faut travailler, a-t-il ajouté.

Mathieu Fleury en entrevue dans un parc.

Mathieu Fleury soutient qu'il faut agir pour faire diminuer le taux de criminalité dans le marché By.

Photo : Radio-Canada

La province ne nous aide pas.

Mathieu Fleury, conseiller du quartier Rideau-Vanier

Même si les élus connaissent les facteurs de risque, M. Fleury a souligné la complexité de la recherche de solutions.

Les réductions budgétaires en santé publique, faites par le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford, et la libéralisation de l'alcool ne facilitent en rien leur tâche, selon M. Fleury.

Des commerçants peu préoccupés

La ville, c’est toujours dangereux la nuit. Le jour, on n’a rien à dire, c’est très sécuritaire , a commenté Huguette Lacroix, fleuriste dans le marché By. Que tu ailles au Mexique, que tu ailles n’importe où, il y a toujours des fusillades dans les villes.

Le propriétaire du Moulin de Provence, Claude Bonnet, a affirmé qu'il ne pouvait pas y faire grand-chose.

C'est comme le reste. On a des tornades, on a des crimes, on a des feux. Toutes les semaines, il y a quelque chose dans cette ville , a-t-il énuméré avant d'ajouter qu'il ne fallait pas avoir peur pour autant.

Une veillée à la bougie est prévue pour dimanche à 18 h à l'endroit où s'est déroulée la fusillade.

Avec les informations de Kimberley Molina et d'Audrey Roy

Ottawa-Gatineau

Homicide