•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après Saint-Lambert, les plaintes pour le bruit se multiplient dans l'est de Montréal

Une foule est rassemblée devant une scène où il y a des jets de feu. On voit le stade olympique en arrière-plan.

C'est le DJ et producteur américain Diplo qui était la tête d'affiche d'Oasis le 3 juin, au parc olympique.

Photo : Facebook / Oasis

Radio-Canada

Après les résidents de Saint-Lambert, c’est au tour de citoyens de l’est de Montréal de se plaindre de nuisances sonores en raison des événements de plus en plus fréquents qui ont lieu sur l'esplanade du stade olympique.

Des résidents de Rosemont ont lancé une pétition qui vise plus précisément les concerts organisés par Olivier Primeau, copropriétaire du Beach Club de Pointe-Calumet et promoteur des nouveaux festivals Métro Métro et Oasis.

La première édition de Métro Métro avait lieu les 17 et 18 mai derniers, tandis qu’Oasis se tient chaque fin de semaine pendant un mois, soit du 24 mai au 16 juin.

« Depuis que l’hiver est fini, nous, on ne peut pas ouvrir les fenêtres. On a des bouchons dans les oreilles, et les fenêtres sont fermées », raconte Dominique Girard, qui fait partie de la Coalition anti-bruit Rosemont, à l’origine de la pétition.

Cette dernière, qui sera déposée à la Ville de Montréal, demande aux organisateurs de trouver un autre site pour ces événements de musique électronique, hip-hop, rap et r&b.

« Cette musique est un genre de musique urbaine. Je n'ai rien contre ça, mais ça nous résonne dans le plexus, ça fait ʺboom-boomʺ par en dedans, et il n’y a pas moyen de fuir ce bruit-là qu’on nous impose », explique Dominique Girard, qui demeure juste à l’ouest de l’esplanade du stade olympique.

Si c'était une fin de semaine dans l'été, ce serait correct. Par contre, trois fois par semaine, on trouve ça pénible.

Dominique Girard, Coalition anti-bruit Rosemont

Six concerts doivent encore avoir lieu dans le cadre de la première édition de l'événement Oasis.

Vendredi matin, la pétition en ligne de la Coalition anti-bruit Rosemont avait été signée par 10 personnes. La Régie des installations olympiques (RIO) reconnaît pour sa part avoir reçu de nombreuses plaintes dans les dernières semaines.

Or, la RIO assure respecter les règles concernant les niveaux sonores. Elle affirme aussi tout faire pour limiter les nuisances. « Il y a une rétroaction qui va être faite et des ajustements seront apportés », explique le porte-parole Cedric Essiminy.

« Tous les commentaires qui sont envoyés sur le formulaire du Parc olympique sont pris en compte, sont transférés au promoteur et vont nous permettre de nous ajuster pour les éditions suivantes. »

Cette situation survient alors que Montréal vient tout juste de s’entendre avec la Ville de Saint-Lambert, qui se plaignait des nuisances sonores liées aux nombreux événements qui se déroulent au parc Jean-Drapeau au cours de l’été.

Des limites de bruit devraient être imposées cette année et des mesures d’atténuation du son ont été prévues dans le projet de réaménagement du parc Jean-Drapeau.

D’après les informations de Vincent Rességuier

Grand Montréal

Politique municipale