•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avortement : Spike Lee appelle Hollywood à quitter la Georgie

Spike Lee brandit son poing droit lors d'un événement médiatique au Festival de Cannes 2018.

Le réalisateur Spike Lee lors de son passage au Festival de Cannes, en 2018

Photo : Getty Images / Pascal Le Segretain

Radio-Canada

Le réalisateur américain Spike Lee appelle les sociétés de production hollywoodiennes à quitter l’État de la Georgie en raison d'une loi interdisant les avortements dès la détection d'un battement de cœur fœtal, ce qui peut survenir dès six semaines degrossesse.

La plupart des studios qui ont fait des commentaires après la sortie du réalisateur ont indiqué qu'ils attendaient de voir si la loi dite du « battement de cœur » entrerait en vigueur l'année prochaine, ou si les tribunaux la bloqueraient.

Spike Lee a toutefois indiqué, jeudi soir, que l'heure était venue pour les productions de quitter la Georgie et de boycotter l'industrie cinématographique de cet État, qui est en plein essor, afin de faire bouger les choses.

Le cinéaste a reconnu qu'un exode des studios hollywoodiens pourrait nuire aux travailleurs locaux, mais il a rappelé que des chauffeurs d'autobus noirs avaient aussi été affectés par un boycottage à l'époque de la lutte pour les droits civiques à Montgomery.

L'économie de la Georgie reçoit actuellement un coup de pouce annuel de 9,5 milliards $ grâce à l'industrie cinématographique.

Avec les informations de Associated Press

Cinéma

Arts