•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'hôpital Hillsborough serait remplacé plus vite que prévu à l'Île-du-Prince-Édouard

L'hôpital psychiatrique Hillsborough, à Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard.

L'hôpital psychiatrique Hillsborough, à Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

François Pierre Dufault

Le nouveau gouvernement progressiste-conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard souhaite remplacer l'hôpital psychiatrique de la province plus rapidement que prévu. Le ministre de la Santé et du Mieux-être, James Aylward, dit qu'il a demandé à son ministère de transformer le plan quinquennal de l'ancien gouvernement libéral en plan sur deux ou trois ans.

Le gouvernement précédent avait annoncé en 2018 un plan quinquennal de santé mentale de 100 millions de dollars qui aurait abouti en 2024 au remplacement de l'hôpital Hillsborough, à Charlottetown.

Ce que j'ai dit aux gestionnaires de projet, c'est que j'aimerais que [le plan] soit accéléré au point où nous puissions envisager [un nouvel hôpital] dans deux ou peut-être trois ans , explique M. Aylward. Mais il faut bien faire les choses du premier coup, car c'est un projet beaucoup trop important pour se tromper.

En campagne électorale, au mois d'avril, les progressistes-conservateurs se sont engagés à remplacer immédiatement l'hôpital Hillsborough . Le parti de Dennis King a promis de se mettre à la tâche dès le lendemain des élections .

James Aylward, ministre de la Santé et du Mieux-être de l'Île-du-Prince-Édouard, en entrevue.

James Aylward, ministre de la Santé et du Mieux-être de l'Île-du-Prince-Édouard, a demandé à ses fonctionnaires de revoir le plan qui prévoyait la construction d'un nouvel hôpital psychiatrique d'ici 5 ans.

Photo : julien lecacheur

Dans l'opposition, James Aylward a souvent fait pression sur l'ancien gouvernement libéral pour qu'il accélère le remplacement de l'hôpital psychiatrique, décrit dans de nombreux rapports gouvernementaux comme un établissement vieillissant et désuet représentant de sérieux obstacles à la prestation de programmes modernes de traitement en santé mentale.

Le nouveau ministre de la Santé et du Mieux-être n'a pas donné de date précise pour l'ouverture d'un nouvel hôpital. Il n'a pas précisé, non plus, comment il entendait comprimer sur deux ou trois ans le plan sur cinq ans que son prédécesseur libéral avait mis de l'avant.

Mary Boyd, de la Coalition pour la santé de l'Île-du-Prince-Édouard, dit qu'un nouvel hôpital psychiatrique moderne est nécessaire le plus tôt possible.

Il est urgent d'avoir un nouvel hôpital et d'améliorer toutes les installations pour la prestation des soins de santé mentale.

Mary Boyd, de la Coalition pour la santé de l'Île-du-Prince-Édouard

Mary Boyd croit qu'un nouvel hôpital Hillsborough mettra du baume au cœur des patients et du personnel. Elle ajoute qu'un établissement moderne et sécuritaire pourrait même faciliter le recrutement et la rétention des professionnels de la santé mentale, ce qui représente un défi de longue date pour le gouvernement insulaire.

Le ministre James Aylward dit que la prochaine étape sera, pour lui, de consulter les professionnels de la santé mentale afin de connaître leurs besoins dans un nouvel hôpital.

Le chef libéral par intérim et ancien ministre de la Santé et du Mieux-être, Robert Mitchell, qui avait mis en place le plan quinquennal de remplacement de l'hôpital Hillsborough, juge l'approche de son successeur très agressive .

L'élu souhaite que la construction hâtive d'un nouvel hôpital psychiatrique ne se fasse pas au détriment d'autres éléments prioritaires de son plan, comme l'ouverture de quatre centres de services communautaires en santé mentale que l'ancien gouvernement avait promis pour 2020.

Si les progressistes-conservateurs parviennent à implanter plus rapidement le plan que les libéraux avaient proposé pour la santé mentale, Robert Mitchell dit qu'il les applaudira .

Avec des informations de Kerry Campbell, de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale