•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obstétrique à Amqui : le CISSS réplique à la Fédération des médecins spécialistes

Bâtiment.

Hôpital d’Amqui

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Radio-Canada

Le directeur des services professionnels du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, le docteur Jean-Christophe Carvalho, réplique aux propos tenus hier par la présidente de la Fédération des médecins spécialistes, Diane Francœur.

La présidente a qualifié les gestionnaires du CISSS d'incompétents, tout en faisant porter la responsabilité de la fermeture partielle du service d'obstétrique d’Amqui au Dr. Carvalho.

Le CISSS tient à rectifier les faits et souhaite éviter une escalade des propos. L’organisation dit être à la recherche d'une solution pour le retour du service d'obstétrique en continu.

Je pense qu’il faut évacuer le débat au niveau des individus et se concentrer sur l’essence même du problème, qui est comment on assure la desserte auprès de nos populations.

Jean-Christophe Carvalho, le directeur des services professionnels du CISSS Bas-Saint-Laurent

M. Carvalho affirme que ce n'est pas la première fois que le représentant d’un groupe d'intérêt taxe des gestionnaires d'incompétence.

Selon lui, la mission première de la Fédération des médecins spécialistes du Québec est d'abord et avant tout de défendre et de soutenir les médecins spécialistes.

Le CISSS rappelle les faits

Le CISSS rappelle que le chirurgien d’Amqui a été recruté sur la base qu’il était ouvert à faire des césariennes après avoir fait un stage à cet effet.

L’organisation affirme toutefois que le chirurgien a signifié qu’il ne voulait pas en pratiquer six jours avant son entrée en poste et qu’elle a eu peu de temps pour corriger le tir.

Le directeur des services professionnels du CISSS soutient que de nombreuses démarches sont faites pour trouver une solution permanente pour éviter la fermeture du service d'obstétrique une semaine sur deux.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Établissement de santé