•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’impact environnemental du Festibière de Sherbrooke inquiète des citoyens

Une boîte d'oeufs vide est à moitié enterré dans le sol.

Le passage du Festibière a laissé des traces au parc Victoria à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le deuxième Festibière de Sherbrooke a fait le bonheur de milliers d’amateurs de houblon au parc Victoria du 31 mai au 2 juin dernier, mais le départ de ces derniers a suscité la grogne d'un groupe de citoyens, qui dénonce les impacts environnementaux de l'événement.

Déchets au sol, ornières de pneus bien présentes… les dégâts ont consterné Serge Lapointe lorsqu'il est allé faire une balade sur le site quelques jours après la tenue de l’événement.

Il reste des déchets, des matières plastiques, des cassettes d’œufs. J’ai trouvé des morceaux de métaux un peu partout , se désole le membre de l’association citoyenne Les amis du parc Victoria.

Ce dernier dénonce notamment le passage de camions sur les racines des arbres, ce qui peut nuire à leur développement.

Des traces de pneus sont encore bien présentes au parc Victoria

Des traces de pneus sont encore bien présentes au parc Victoria

Photo : Radio-Canada

Le parc, ce n’est pas juste de la pelouse, c'est les arbres aussi, explique-t-il. Ils ne vivront pas des années à voir la façon dont on les traite en passant avec des camions et de l’équipement lourd.

« C’est un désastre écologique. C’est un beau parc, mais on va pouvoir dire dans quelques années, c’était un beau parc. »

— Une citation de  Serge Lapointe, membre de l’association citoyenne les amis du parc Victoria

Le Sherbrookois soulève l’idée de tenir l’évènement ailleurs dans la Ville. Nul doute c’est une belle activité, mais ce n’est peut-être pas la place […] À Québec et à Lévis, ça se fait sur le bord du fleuve dans des endroits bétonnés où il n’y a pas lieu de briser un parc.

Au parc Victoria pour y rester

Pour les organisateurs du Festibière, le décor est tout aussi important que l’emplacement.

Une des bases du festival est d’avoir un endroit enchanteur. Le volet beergarden est très important dans le choix de la place. C’est sûr qu’on n’est pas porté à aller dans un endroit plein de béton où il n’y a pas une vue magnifique , souligne la directrice des communications du Festibière, Catherine Ouellet.

C’est la Ville de Sherbrooke qui a suggéré l’emplacement aux organisateurs. Le parc Victoria nous a été suggéré par la Ville entre autres parce qu’ils voulaient revitaliser ce secteur-là et mettre de l’avant un nouveau lieu , révèle Catherine Ouellet.

Les organisateurs sont ouverts à modifier le tracé des camions l’année prochaine pour protéger l’environnement.

Pour sa part, le conseiller municipal du district Pin-Solitare, Pierre Avard, rappelle que les organisateurs ont une semaine pour nettoyer le site. Ils devront également payer la facture en cas de bris ou de dommages au terrain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !