•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Groupe CH s'allie à Ticketmaster pour intégrer la vente et la revente de billets

Vue d'ensemble de l'intérieur du Centre Bell, avec plus de 20 000 spectateurs présents ainsi que les joueurs du Canadien de Montréal et ceux d'un adversaire sur la glace.

Le Groupe CH possède notamment le Centre Bell, en plus de l'exploiter.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

Le propriétaire du Canadien de Montréal ainsi que d’une dizaine de salles de spectacles du Grand Montréal s’associe au géant mondial de la billetterie Ticketmaster, alliance qui permettra au producteur de contrôler l’ensemble du parcours de ses clients.

Le Groupe CH, propriété de la famille Molson, a annoncé jeudi un partenariat avec Ticketmaster qui permettra à l’entreprise qui exploite notamment le Centre Bell, la Place Bell, le MTelus, le Théâtre Corona, l’Astral, le théâtre L’Étoile Banque Nationale et le Club DIX30 de vendre et de revendre les billets de ses 1500 événements annuels par l’intermédiaire d’un guichet unique.

L'une des entreprises de divertissement les plus importantes du Québec devient ainsi revendeuse de billets. « Avec l’intégration du processus de vente, le spectateur qui doit revendre ses billets ne passera plus par une tierce partie, mais par une interface contrôlée par les deux partenaires », explique Renaud Legoux, professeur de marketing à HEC Montréal, qui a accordé jeudi une entrevue à la chroniqueuse culturelle Catherine Richer, de l'émission Le 15-18.

Évidemment, explique l’expert, le producteur et vendeur de billets qui devient revendeur augmente sa rentabilité. Mais plus encore, il s’agit d’une stratégie axée sur les données.

Ce type de partenariat permet quelque chose de fondamental : recueillir de l’information sur l’ensemble du parcours client. C’est de l’analytique d’affaires, on peut ainsi mieux cibler les consommateurs, mieux communiquer avec eux, mieux prévoir les ventes et avoir une stratégie de prix plus adéquate.

Renaud Legoux, professeur de marketing à HEC Montréal

Car, s’il y a revente, c’est souvent que le prix initial était trop bas. « En ayant l’information complète sur le marché de la revente, les stratégies de prix sur le marché primaire seront plus proches de ce que le marché est prêt à payer », ajoute Renaud Legoux.

En plus du Canadien de Montréal et de ses salles de spectacle, le Groupe CH possède les producteurs evenko et Spectra, qui sont les promoteurs de nombreux grands événements, comme les festivals Osheaga, îleSoniq et Heavy Montréal, ainsi que le Festival international de jazz de Montréal, les Francos de Montréal, Montréal en lumière et la Nuit blanche.

Quel avantage pour le consommateur?

Avec la production d’autant d’événements, le Groupe CH et son nouvel allié pourront donc mieux suivre le spectateur à travers toute sa consommation en sports et en culture.

L’espoir pour le consommateur, poursuit le professeur en marketing, est de baigner dans une expérience client améliorée qui rendra ses achats plus faciles et qui lui permettra de « découvrir plus facilement un ensemble de productions ».

« Évidemment, tout ça n’est pas gratuit et ils le vendront à un certain prix, rappelle M. Legoux. Mais globalement, ces initiatives pour acquérir de l’information sur le consommateur permettent d’améliorer l’offre. »

L’expert est d’avis que le but du Groupe CH, avec ses nombreuses salles de spectacle, est de propulser des artistes. « Ils les développent en ayant une multitude de salles où expérimenter, ils savent où faire les spectacles, mais maintenant ils vont aussi recueillir de l’information tout au long de ce processus afin de prendre des décisions moins risquées », conclut-il.

Culture

Économie