•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société canadienne-française de Prince Albert modifie ses statuts et règlements

Affiche de la Société canadienne-française de Prince Albert devant l'édifice où se trouvent les locaux.

La Société canadienne-française de Prince Albert tenait son Assemblée générale annuelle mercredi soir (archives).

Photo : Radio-Canada

Romain Chauvet
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Société canadienne-française de Prince Albert (SCFPA) tenait, mercredi soir, son Assemblée générale annuelle. Cette rencontre a aussi été l'occasion de réviser ses statuts et règlements en ce qui a trait à la langue française.

Le président de la SCFPA, Michel Dubé, a souligné lors d’une entrevue à l’émission Point du jour, que les statuts et règlements de l’organisme ont été modifiés afin de permettre l’utilisation d’une autre langue que le français dans les communications avec des groupes culturels.

« On peut correspondre avec un groupe culturel dans sa langue. »

— Une citation de  Michel Dubé, président de la SCFPA

La réglementation entourant l’expulsion d’un membre a également été revue et corrigée.

Auparavant, le Conseil exécutif avait le pouvoir d’exclure un membre. Désormais, il pourra uniquement recommander l’exclusion d’un membre, qui devra par la suite être approuvée lors de l’assemblée générale annuelle.

« Ça s’est bien passé, il y avait une belle participation. »

— Une citation de  Michel Dubé, président de la SCFPA

Lors de l’assemblée générale annuelle, le bilan financier a également été déposé. Cette année, l’organisme enregistre un léger surplus financier, précise Michel Dubé.

Des élections se sont aussi tenues pour élire les trois conseillers de l’organisme et le président. Sans surprise, tout le monde a été reconduit à son poste.

Faire rayonner Prince Albert

Michel Dubé a également confirmé que la ville de Prince Albert est bel et bien officiellement devenue la première ville de la Saskatchewan à intégrer le Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique (RVFFA).

« Le fait que la ville de Prince Albert fait partie du réseau va apporter des choses intéressantes. »

— Une citation de  Michel Dubé, président de la SCFPA

Cela permettra notamment à la SCFPA d’avoir une stagiaire, cet été, qui pourra travailler sur les effets de cette adhésion. L’objectif est de faire de la promotion touristique et de créer des circuits touristiques en français dans la région de Prince Albert, affirme Michel Dubé.

Le prochain Rendez-vous du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique a lieu du 15 au 17 août 2019 à Moncton, au Nouveau-Brunswick, à l’occasion du Congrès mondial acadien 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !