•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario annonce l'ouverture prochaine de 300 nouveaux points de vente d'alcool

Des caisses de bières

Le gouvernement progressiste-conservateur annonce qu'il autorisera l'ouverture de près de 300 nouveaux points de vente d'alcool en Ontario

Photo : Radio-Canada / /Mathieu Dumulon

Radio-Canada

Le gouvernement progressiste-conservateur a annoncé l'ouverture d'environ 300 nouveaux points de vente d'alcool en Ontario, dont plusieurs devraient voir le jour cet été. La province souhaite entre autres créer un grand nombre de nouveaux « comptoirs express » de la Régie des alcools de l'Ontario (LCBO).

Le ministre des Finances, Vic Fedeli, a annoncé jeudi l’élargissement de son programme de magasins-agences, dits « comptoirs express » de la LCBO, dans quelque 200 collectivités considérées comme étant insuffisamment desservies en Ontario.

Les détaillants de ces collectivités devront participer à une loterie pour devenir l'un des « comptoirs express ».

Environ 60 comptoirs de vente devraient ouvrir leurs portes en août et 150 autres devraient voir le jour d’ici la fin de l’année. D’autres ouvertures sont prévues au printemps 2020.

Plus d’épiceries admissibles à la vente d’alcool

Le gouvernement a également confirmé que 87 épiceries pourront vendre du vin, de la bière et du cidre d'ici le mois de septembre.

Ces boissons alcoolisées devraient éventuellement être disponibles dans quelque 450 épiceries.

Cette annonce survient tout juste après que le gouvernement ontarien eut adopté son projet de loi pour mettre fin à son contrat avec la chaîne Beer Store, afin de permettre la vente de bière dans les dépanneurs.

Beer Store réplique

Par voie de communiqué, Beer Store a réitéré son intention de contester cette loi devant les tribunaux.

Le président du conseil de Beer Store, Charlie Angelakos, considère que la législation est une tentative du gouvernement pour contourner les obligations qui lui incombent en vertu de l’accord, notamment en mettant fin au contrat avant 2026.

Autoriser la vente de bière dans les dépanneurs constituerait une violation de l'accord, et le contrat stipule que la province devrait alors indemniser la chaîne Beer Store.

Selon M. Angelakos, le gouvernement cherche également à éventuellement éviter les indemnités qui lui seraient imputées à la suite d'une résiliation anticipée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale