•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf morts dans le naufrage d'un sous-marin russe

Radio-Canada

Un vieux sous-marin nucléaire russe désaffecté, avec 10 hommes d'équipage, a sombré samedi en mer de Barents. Un seul membre d'équipage a été repêché vivant.

Un sous-marin nucléaire russe avec 10 hommes à bord a coulé samedi en mer de Barents. Un seul membre d'équipage a été repêché vivant.

Selon un premier bilan, sept marins sont portés disparus, «deux corps ont été récupérés et un marin a été sauvé», a annoncé dans un communiqué le porte-parole de la Défense, le colonel Nikolaï Deriabine. «L'espoir de retouver d'autres personnes vivantes et mince», a ajouté le numéro 2 de la Flotte du Nord, l'amiral Viktor Kravtchenko.

L'accident s'est produit alors que le sous-marin, qui n'était plus en service depuis 1989, était remorqué vers une usine de démontage. Le mauvais temps a provoqué la rupture des équipements qui remorquaient le submersible, qui a coulé par 170 mètres de fond. Le réacteur et les munitions nucléaires avaient été neutralisés et enlevés.

Selon les autorités, il n'y aurait pas de risque pour l'environnement. Mais pour l'organisation norvégienne de défense de l'environnement Bellonna, il est encore trop tôt pour se faire rassurant. «Les informations dont on dispose sont insuffisantes», a indiqué un porte-parole, ajoutant que «les déchets radioactifs pouvaient rester à l'intérieur, même après le déchargement du combustible.»

Le président russe Vladimir Poutine, qui a été immédiatement informé, a assuré depuis la Sardaigne (Italie), où il est en visite, qu'une enquête serait menée sur les raisons de la tragédie. Quant au ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, il est attendu sur les lieux en soirée.

L'accident survient quelques jours après le troisième anniversaire du naufrage du sous-marin nucléaire Koursk. Cent dix-huit marins avaient trouvé la mort dans ce qui s'est avéré être le pire accident de l'histoire navale russe.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.