•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colère et compassion à Vernon face aux problèmes du centre-ville

Un homme s'adresse à une foule assise dans une grande salle.

Près de 40 personnes ont pris la parole, mardi, devant une assemblée d'environ 200 personnes.

Photo : Radio-Canada / Brady Strachan

Radio-Canada

Des habitants de Vernon, une ville de 48 000 habitants située dans l'Okanagan, ont fait part de leurs frustrations devant leurs élus, mardi, face à la criminalité et à l'usage de drogues dans le centre-ville.

Diana Vona, propriétaire d’un magasin, s’est exclamée au microphone : J’ai dû ramasser des excréments [ce matin]. Wes, qui vit dans la rue, a crié contre mes clients toute la journée!

Notre ville est une épave!

Diana Vona, commerçante de Vernon

Une vendeuse de literie a affirmé qu’on avait volé son porte-monnaie dans son propre magasin. C’est quoi le problème dans cette ville? s’est-elle écriée sous les applaudissements.

Certains intervenants ont demandé au conseil municipal de faire installer plus de poubelles dans les rues et d’embaucher plus d’agents pour faire respecter les règlements municipaux. D’autres ont suggéré d’adopter une stratégie de gestion des itinérants et d’installer des toilettes et des douches au centre-ville.

De nombreux commerçants ont clamé leur opposition au projet de la régie de la santé d’ouvrir un centre de prévention des surdoses. Toutefois, d’autres participants ont demandé des traitements pour les toxicomanes.

Candice Vey a raconté comment elle était sortie de la dépendance aux drogues et elle a invité le conseil municipal à voir l’humain dans chaque personne qui vit dans la rue. C'est la fille, c'est le fils, c'est la grand-mère de quelqu’un. Nous avons besoin d’un centre d’injection supervisée , a-t-elle dit.

Nous ne sommes pas des choses que l’on jette.

Candice Vey, ancienne toxicomane

Une autre résidente, Dawn Tucker, a affirmé qu’une de ses amies venait de mourir d’une surdose. Il faut sauver les gens pour qu’ils deviennent sobres, qu’ils soient productifs et fassent partie de la communauté , a-t-elle dit.

À la fin de la réunion, le maire de Vernon, Victor Cumming, a déclaré que le conseil municipal s'attaquerait aux problèmes évoqués.

Avec les informations de Brady Strachan

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale